Close
4 choses à ne (surtout) pas faire en Italie !

4 choses à ne (surtout) pas faire en Italie !

En Italie il y a des règles qu’il vaut mieux ne pas transgresser. Certains d’entre nous l’ont appris à leurs dépens ! Mauricio, l’un de nos « Musers » qui vit à Milan depuis presque 2 ans sait parfaitement de quoi il parle !

En tant qu’Américain, je suis assez surpris par certains comportements de la part de mes amis italiens. Tout comme ils doivent l’être à propos de moi, américain. En Italie, il y a des choses qui ne se font pas. Et ce, sous aucun prétexte. Même pour un étranger fraîchement débarqué. Ces choses-là ont surtout un rapport avec la nourriture. Rien d’étonnant, la gastronomie et l’art de vivre font partie intégrante de la culture italienne. J’ai appris de mes erreurs. J’ai commis des fautes impardonnables et vous ne devez pas commettre les mêmes erreurs que moi. Respectez les règles qui suivent à la lettre lors de votre prochaine visite en Italie et vous passerez (presque) pour un local. 


Le capuccino est proscrit après 12h !

1) Le capuccino n’est pas un café comme les autres

Les cafés crèmes sont socialement acceptables à l’heure du petit-déjeuner ou avant midi (dernier délai). Si l’idée vous venait de commander un capuccino à la fin de votre déjeuner ou dîner, le serveur pourrait vous regarder d’un drôle d’air. Ainsi que tous les italiens présents autour de vous. Bien sûr personne ne vous empêchera de commander votre capuccino, mais vous serez catalogué comme quelqu’un de bizarre. La raison pour laquelle le capuccino n’est pas acceptable après l’heure du déjeuner m’est encore inconnue mais j’ai entendu dire que le lait aurait des effets indésirables sur la digestion, encore plus après un bon repas. Mais quand je demande à mes amis italiens la raison exacte de ce boycott, aucun d’entre eux ne sait me répondre. La raison est là, ancrée dans leur ADN de génération en génération : le capuccino après 12h c’est non, et c’est comme ça. 


Les spaghettis doivent être plongés entièrement dans la casserole; comme ceci !

2) On ne coupe pas les spaghettis

En Italie on ne plaisante pas avec les pâtes. On les respecte. L’art de cuisiner les spaghettis doit être maîtrisé à la perfection. Commençons par la préparation : ne cassez pas les spaghettis afin de les faire rentrer plus facilement dans la casserole. Je vous entends d’ici « oui mais c’est plus facile sinon ça ne passe pas ». Vous avez raison, mais grosse erreur ! En Italie, ce n’est pas acceptable et vous passeriez pour un assassin.

3) Mangez vos spaghettis avec une fourchette (uniquement)

Si la préparation des spaghettis n’est pas à prendre à la légère, la manière de les manger l’est encore moins. N’utilisez pas de couteau pour couper vos spaghettis (crime) et ne vous servez pas d’une cuillère à soupe (comme son nom l’indique c’est pour la soupe) pour les enrouler. L’unique façon de manger vos spaghettis c’est de les enrouler autour de votre fourchette directement dans votre assiette. Mais pourquoi tant de manières ? Tout simplement comme je vous le disais plus haut, en Italie, les pâtes on les respecte et un spaghetti ne fait pas exception à la règle. Il doit être respecté dans son intégralité tout simplement parce que sa taille est parfaitement étudiée. 


Ne faites pas ça ! Les plats sont séparés.

4) On sépare la nourriture 

La séparation des aliments est un concept dont je n'avais jamais entendu parler et dont j'ignorais totalement l'existence jusqu'à ce que j'arrive à Milan. Toute ma vie durant, j'ai eu une assiette composée de légumes, de riz ou de pâtes, de viande ou de poisson, le tout généreusement arrosé d'une sauce. Au bureau mes amis italiens me regardent comme si je venais de mettre l'intégralité de ses ingrédients dans le mixeur. Selon eux, la nourriture doit être séparée. 

Traditionnellement, le bal des assiettes se déroule comme suit : Antipasto, primo, secondo auquel on ajoute un accompagnement (servi lui-même dans une autre assiette), dessert, café et digestif. Vous trouverez toujours ce mode de fonctionnement dans tous les restaurants italiens. Nous sommes d'accord, ce modèle n'est pas facilement applicable chez soi ou au bureau. Pourtant, pour les italiens, il est impensable de faire autrement ! Vous devez SEPARER la nourriture !

L'antipasto est un hors-d'oeuvre dont la traduction à l'état brut serait "pré-repas" ; primo signifie "premier", c'est donc le plat principal constitué de pâtes, riz ou polenta ; ensuite vient le secondo et contorno ou tout simplement secondo, le deuxième plat principal constitué de viande ou poisson avec ou sans accompagnement (frites, salade, légumes). Vient ensuite le dessert suivi par le café. L'italien exemplaire terminera son repas par un digestif afin de faciliter la digestion. Les phénomènes de digestion est un sujet qui mérite un article mais je m'y pencherai un autre jour. Sachez qu'en Italie le temps d'attente minimum pour nager après un repas est de 2.5 heures. Soyez prudents. 

Soyez rassurez, il n'existe aucune loi qui oblige chaque citoyen ou toute personne présente sur le territoire italien à suivre ces règles. Si vous ne les appliquez pas il n'y aura pas de conséquences réelles, vous risquez juste d'être ridiculisés. Mais si vous souhaitez adopter le mode de vie à l'italienne, alors suivez ces conseils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close