Close
7 des endroits les plus fascinants et mystérieux de Venise

7 des endroits les plus fascinants et mystérieux de Venise

Découvrons ensemble quelles sont les légendes qui flottent au-dessus de certains des lieux les plus fascinants et mystérieux de Venise.

Venise est une ville incroyable mais aussi un endroit particulièrement mystérieux et fascinant. Les petites ruelles tortueuses, les canaux, les édifices majestueux, parfois inhabités, sans parler de la brume de la lagune, se prêtent à être les protagonistes de fantaisies gothiques et romantiques, et de nombreuses figures littéraires ont parcouru ses rues de Casanova au Moro en passant par le perfide Japo. Rencontres louches, fantômes, légendes, magie et superstition: voyons ensemble quels sont les lieux de Venise les plus fascinants et les plus mystérieux.

1. Le fantôme des Jardins de la Biennale

Tous les fantômes ne sont pas là pour faire du mal. C’est le cas du sympathique et protecteur fantôme à qui a été dédié une statue à côté de celle de Garibaldi dans les Jardins de la Biennale. Une nuit, un vieillard qui passait par là se rendit compte de sa présence: il raconta avoir été percuté par « une ombre rouge » et après une série d’enquêtes, les citoyens découvrirent qu’il s’agissait de la tunique rouge de Joseph Zolli qui avait promis de veiller pour toujours sur Garibaldi. On raconte qu’après que la statue fut érigée le fantôme disparut.

2. Campo dei Mori

Cette place est appelée ainsi en raison de la présence de trois statues en pierre d’Istrie. Ces statues « sont » trois Maures, trois frères, de riches commerçants de soie (« sont » parce que l’on dit qu’il ne s’agit non pas de statues mais de trois frères transformés en pierre par un mauvais sort).

3. Ca’ Dario, le palais maudit

Un magnifique palais sur le Canal Grande, une façade qui ne passe pas inaperçue et une histoire à vous faire venir la chaire de poule. Sur Ca’ Dario flotte une lourde malédiction: tous ses propriétaires sont destinés, dans le meilleur des cas, à faire faillite, dans le pire des cas, à mourir d’une mort violente. Ce sort toucha les premiers héritiers du palais mais aussi tous ceux qui devinrent propriétaires par la suite (entre autres, le manager des Who, qui alors qu’il il y habitait aggrava sa dépendance aux drogues et termina sur la paille). Il vaut mieux admirer la splendeur du lieu de loin et au maximum le photographier – ou encore le peindre comme le fit Monet.

4. Le Pont des Soupirs

Le Pont des Soupirs n’est pas aussi doux et romantique que l’on pourrait le croire: son nom ne se réfère pas aux amoureux transits qui soupiraient en admirant la lagune mais bien aux condamnés à mort qui le traversaient et soupiraient en sachant ce qui les attendait de l’autre côté du pont.

5. Palazzo Contarini dal Zaffo

Dans ce prestigieux et magnifique palais situé le long des fondamenta Gasparo Contarini à Cannaregio se trouve le Casino degli Spiriti, appelé ainsi pour différentes raisons. Tout d’abord le bruit du ressac contre les parois du palais, isolé du reste des habitations, rappelle celui du hululement d’un fantôme, deuxièmement, les « spiriti » seraient les esprits tourmentés de ceux qui fréquentaient le palais au début du XVIème siècle. Artistes, écrivains, peintres dont Giorgione, Le Titien, Jacopo Sansovino et Luzzo. Ce dernier justement serait l’un des esprits les plus malheureux, parce qu’il mit fin à ses jours pour se soustraire à la douleur d’un amour non partagé, celui de Cecilia, la maîtresse de Giorgione. Ces esprits ont été souvent perturbés par des membres de sectes qui organisaient des séances de spiritisme pour les évoquer.

6. Le Pont du Rialto

Comme nous l’enseigne la littérature, le Diable n’oublie pas un débiteur et s’irrite passablement lorsque quelqu’un essaie de l’embobiner. L’architecte qui projeta le Pont du Rialto essaya de leurrer le Diable qui ralentissait inlassablement les travaux de construction du pont; il décida de faire la paix avec lui en lui concédant l’âme du premier être vivant qui traverserait le pont mais il le trompa en faisant traverser un coq. Le Diable naturellement se fâcha et se vengea en tendant un piège à la femme de l’architecte qui était enceinte et qui traversa la pont avec des conséquences désastreuses. On raconte que le fantôme du fils non-né de l’architecte erra à Rialto pendant de nombreuses années.

📌Ponte Di Rialto, Venezia, Italia🇮🇹 ••••••••••••••••••••••••••••••••••••• In questi giorni è un susseguirsi di foto di Venezia. Moltissimi dei nostri contatti IG ci sono andati o ci stanno andando e a noi è venuta voglia di mettere una foto di quando, l'anno scorso, siamo approdati nella Laguna più famosa del Mondo per la prima volta insieme. Tanto per cambiare: pioveva! 😂 Ma Venezia è talmente insolita da essere affascinante anche con l'acqua alta che ti arriva alle ginocchia e le passerelle strette strette, dove turisti intenti a fare foto rischiano di spingerti giù senza neanche accorgersene. Quando abbiamo fotografato il Ponte Di Rialto, è stato uno dei pochi momenti in cui è spuntato il sole e il suo bianco risplendeva tra i palazzi colorati come una conchiglia nel mare. Venezia è magica.💖 E non solo per modo di dire. Voi ci siete mai stati? ••••••••••••••••••••••••••••••••••••• #pontedirialto #rialtobridge #venezia #venice #veneto #italia #italy #europe #ig_venezia #igersvenezia #igersveneto #ig_veneto #igersitalia #ciottiniontheroad #giramondo #turistipercaso #iamtb #travelblog #travelblogger #travellover #travelcouple #instatravel #italia365 #travel #traveladdict #huntgramitaly #browsingitaly #loves_venezia #italiainunoscatto #volgotravel

A post shared by TRAVEL BLOG 🗺 Sara & Matteo (@ciottiniontheroad) on

7. Les Colonnes Acritanes

Voilà l’un des lieux à la charge ésotérique la plus forte de Venise. Il s’agit de deux colonnes sur lesquelles il est possible de voir certains monogrammes égypto-syriens qui, à ce jour, n’ont jamais été déchiffrés par personne. Le mystère qui entoure ces inscriptions allié au fait que les deux colonnes (butin de guerre, prisent dans la Basilique de San Saba) ont été positionnées un peu par hasard devant Saint Marc, ont été à l’origine des voix et légendes qui parlent d’un portail qui permettrait l’accès à une autre dimension et qui ne peut être traversé qu’en lisant et traduisant les monogrammes. Elles peuvent aussi être interprétées comme un symbole maçonnique faisant référence au Temple de Salomon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close