Close
5 rendez-vous à ne pas manquer à la Biennale de Lyon 2017/2018

5 rendez-vous à ne pas manquer à la Biennale de Lyon 2017/2018

Jusqu’au 7 janvier 2018 envolez-vous vers de nouveaux horizons et faites un saut sur les « mondes flottants » à la 14ème Biennale de Lyon

Comment transformer les inquiétudes du monde actuel en un refuge de poésie où la contemplation de l’art contemporain devient une réponse aux malaises des temps modernes, fuyants et instables. C’est la volonté d’Emma Lavigne, commissaire invitée, qui nous incite à nous laisser porter par les flots sur une calebasse faite d’art et de poésie, un monde flottant où le spectateur trouvera une source de réconfort. Cette année, la Biennale de Lyon est intitulée « mondes flottants », en référence à l’art japonais de l’ukiyo-e qui prônait l’instant présent et la contemplation pour mieux s’adapter à l’instabilité du monde « Moderne » thème de cette 14ème édition. Trois lieux accueillent ce projet fait de sensibilité: la Sucrière, un ancien magasin général des sucres datant des années ’30, le MacLyon (le Musée d’art contemporain de Lyon) et enfin le Dôme, une oeuvre d’art en elle-même située en plein coeur de la ville.

Pour commencer à titiller votre imaginaire, nous vous proposons à travers ce billet, un aperçu de quelques unes des oeuvres à ne pas manquer pour cette édition de la Biennale de Lyon.

1. A=P=P=A=R=I=T=I=O=N poésie et élégance avec Cerith Wyn Evans

Un titre emprunté à Mallarmé, A=P=P=A=R=I=T=I=O=N de Cerith Wyn Evans remet en jeu le concept de mobile et la question de perception. Cette installation sonore faite de trois mobiles est un dialogue d’images et de sons entre 16 miroirs et haut-parleurs qui se répondent. L’expérience est rendue unique notamment par le fait que les miroirs reflètent à chaque visite des visages différents.

pour voir cette installation rendez-vous au macLYON

2. White Wide Flow, danse d’une voile blanche avec Hans Haacke

Un vent de légèreté souffle sur les « Mondes Flottants » à l’image de la voile blanche White Wide Flow d’Hans Haacke. Rendez-vous à la Biennale de Lyon pour surfer sur la vague de la contemporanéité et vous laisser hypnotiser par cette oeuvre dont la structure pourtant si simple donne un résultat des plus envoûtants et poétiques. Une structure monumentale mais à la fois fragile, en mouvement sans être figée dans le temps, en accord avec l’époque moderne, tout un Monde Flottant en somme.

pour voir cette installation rendez-vous à la sucrière

3. Rainforest, un voyage dans la forêt tropicale avec David Tudor

Des objets qui flottent qui vibrent et qui résonnent, l’installation posthume de David Tudor, Rainsforest, ne se contemple pas seulement mais se vit et s’expérimente aussi. Promenez-vous à travers ces objets suspendus et approchez-y vos oreilles, chaque objet émet son propre son, créé ou enregistré directement dans la nature par l’ancien pianiste et compositeur David Tudor. Cet écosystème d’objets est une oeuvre d’art complète en ce qu’elle permet la convergence entre le visuel et le son.

pour voir cette installation rendez-vous au MacLyon

4. Sonic Fountain, une expérience musicale maternelle avec Doug Aitken

La rondeur, l’eau, la couleur laiteuse, l’obscurité apaisante, tant de symboles maternels regroupés dans une installation artistique. La fontaine sonore de Doug Aitken est une expérience unique et captivante. Un cratère creusé dans le sol et dans lequel s’écoule de l’eau donne naissance à un spectacle fascinant au rythme visuel et sonore envoûtant.

5. Two Columns for One Bubble Light, vivre l’art avec Ernesto Neto

Les oeuvres d’Ernesto Neto sont imaginées pour être habitées et à travers elles le spectateur, qui est invité à se mettre en jeu en explorant les installations, en expérimentant l’art, se découvre lui-même, apprend à mieux se connaître. Pénétrer dans ses oeuvres, c’est pénétrer dans son monde, s’offrir du temps pour soi, une pause méditative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close