Close
6 choses que vous ne saviez sûrement pas à propos du Louvre

6 choses que vous ne saviez sûrement pas à propos du Louvre

De la très controversée pyramide de verre à la vocation originelle du bâtiment, voici six particularités à propos du Louvre que tout le monde ne connaît pas.

Le Louvre à Paris est le musée le plus visité au monde. En plus des œuvres d’art les plus célèbres du monde, ses 10,2 millions de visiteurs par an ont encore beaucoup à découvrir sur ce lieu unique. Voici six secrets du Louvre. 

  1. A l’origine, un palais royal

Au milieu du XVIe siècle, François Ier a fait construire le palais du Louvre sur l’emplacement d’une ancienne forteresse médiévale du XIIe siècle. Tous les rois suivants ont occupé le palais jusqu’à ce que Louis XIV construise le château de Versailles. Il est devenu la résidence principale du monarque français, laissant le Louvre inhabité pendant si longtemps qu’il est devenu un lieu d’occupation illégale.Il a été partiellement ouvert comme musée en 1793, pendant la Révolution, mais ce n’est qu’en 1993 que le bâtiment entier a été ouvert.

View this post on Instagram

#paris #france #louvre morning light and #eiffeltower

A post shared by George Gottl (@george_gottl) on

  1. Il abrite une école

L’École du Louvre, située à l’intérieur même du musée, est un établissement d’enseignement supérieur qui permet aux amateurs d’art d’étudier l’archéologie, l’histoire de l’art, l’anthropologie et l’épigraphie.Naturellement, elle est assez compétitive et si beaucoup commencent leurs études immédiatement après le lycée, seuls les étudiants universitaires qui ont au moins deux ou trois ans de formation dans certaines matières peuvent se porter candidats et demander leur admission.

  1. Le butin napoléonien

Ce n’est un secret pour personne, Napoléon était un conquérant et au cours de ses conquêtes, il a pillé palais et châteaux, les privant de nombreuses œuvres d’art. Ces œuvres sont maintenant exposées au musée. Le Mariage de Cana (1553) de Paolo Véronèse est le plus grand tableau du musée et se trouve juste en face de la Joconde. Vous pouvez le regarder pendant des heures, mais vous aurez toujours l’impression de ne pas l’avoir entièrement compris. Napoléon l’a emporté du réfectoire de San Giorgio Maggiore à Venise et il était si grand qu’il l’a fait couper en deux pour le transporter jusqu’à Paris.

  1. La pyramide des polémiques

La pyramide de verre d’I.M. Pei à l’extérieur du Louvre est autant un emblème de Paris que la Tour Eiffel, mais elle n’a pas toujours été aussi populaire depuis sa réalisation en 1989. Beaucoup la considéraient comme une horreur avec ses deux petites semblables. Les critiques en disaient que la juxtaposition de la structure contemporaine avec l’architecture plus ancienne privait cette dernière de son intégrité. Cependant, la vie a continué et la pyramide est maintenant l’un des symboles de la ville dans le monde.

  1. Il a une sœur au Moyen-Orient

Le Louvre de Paris n’est pas le seul Louvre au monde : le Louvre d’Abou Dhabi, conçu par Jean Nouvel, a été inauguré en 2017 dans le cadre d’une entreprise commune entre les gouvernements des Émirats Arabes Unis et de la France. L’entreprise commune permet aux Émirats Arabes Unis d’utiliser le nom du Louvre pendant 30 ans, un accord qui a nécessité dix ans de travail.

Le musée expose plus de 600 œuvres d’art, dont 300 en rotation dans le cadre des quatre expositions temporaires annuelles organisées par 13 musées français partenaires. Il possède également un élément de conception intéressant : un dôme de 180 mètres de diamètre, composé de 8 000 pièces géométriques, à travers lesquelles la lumière du soleil en forme d’étoile illumine les visiteurs du musée.

  1. Évacuation en temps de guerre

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jacques Jaujard, directeur du musée, a eu la prévoyance de contrer l’occupation nazie imminente. Hitler aimait l’art et les nazis étaient des pilleurs notoires pour le compte du Führer. Pour empêcher le régime nazi de s’approprier les chefs-d’œuvre du musée, Jaujard a organisé le transfert de 4 000 œuvres d’art parmi les plus précieuses. Elles ont été emmenées dans la vallée de la Loire et cachées dans le château de Chambord pendant la guerre. Pour que la précieuse Joconde soit en sécurité, elle a été marquée d’un code secret et on a veillé à ce que personne ne sache quelle boîte la contenait. Lorsqu’elle a été transférée plus tard au château de Louvigny, la deuxième de plusieurs cachettes de guerre, la Joconde était cachée sur un brancard d’ambulance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close