Close
8 destinations pour les amateurs de sorcellerie et d’ésotérisme

8 destinations pour les amateurs de sorcellerie et d’ésotérisme

Pour célébrer Halloween, nous vous emmenons à travers le monde à la découverte de 8 destinations parfaites pour les amateurs de sorcellerie et d’ésotérisme.

La fascination que les arts occultes et obscurs exercent sur beaucoup d’entre nous est indéniable. Certaines personnes qualifient de superstition tout ce qui a trait à la sorcellerie, mais à Halloween, même les personnes les plus sceptiques aiment bien se déguiser, boire un pumpkin spice latte et regarder un film sur les sorcières. Que vous pratiquiez ou non la magie noire, nous vous souhaitons un Halloween effrayant et vous remettons cette liste d’endroits où la sorcellerie et l’ésotérisme ont (ou ont eu) un rôle clé.

1. Salem, Massachussetts

Ce charmant et caractéristique village du Massachusetts est entré dans l’histoire pour la chasse aux sorcières de 1692 au cours de laquelle 20 personnes ont été emprisonnées et exécutées. Salem est également connue dans la culture pop grâce à plusieurs films dont le légendaire Hocus Pocus avec l’extraordinaire Bette Midler.

View this post on Instagram

🧙🏻‍♀️🔮

A post shared by Paloma Freire (@palomafreeire) on

2. Triora, Ligurie

On l’appelle « la Salem italienne ». Ce village perché sur les collines de la vallée de l’Argentina est caractérisé par des allées spectrales et, de 1587 à 1589, des femmes du village furent accusées d’être les instigatrices des épidémies continues, de tuer du bétail et même de cannibalisme. Aujourd’hui, dans le village, vous pouvez retracer cette partie de l’histoire grâce à des festivals locaux (comme Strigora, la fête des sorcières qui a lieu après le 15 août), des musées de sorcellerie, et des boutiques de souvenirs où acheter talismans et tarots.

View this post on Instagram

#trioracittadellestreghe

A post shared by Linda Naim (@trillindy_84) on

3. Turin, Piémont

La belle Turin est l’un des trois sommets qui composent l’axe de la magie blanche avec Lyon et Prague, et est l’un des trois sommets de l’axe de la magie noire avec Londres et San Francisco. Cela en fait l’une des villes les plus ésotériques du monde et c’est plus clair que jamais après une visite de la ville nocturne: si le jour, Turin est belle et élégante, la nuit, les places sont vidées des touristes et remplies de fantômes, des démons apparaissent aux fenêtres et les fontaines deviennent des passages pour les membres de la Franc-maçonnerie qui veulent aller au-delà des connaissances superficielles de ce qui les entoure.

View this post on Instagram

Fontana Angelica

A post shared by Ilaria (@cerbianxv) on

4. Hólmavik, Islande

À Hólmavik, en Islande, la culture païenne et le christianisme ont vécu ensemble au moins jusqu’en l’an 1000, donnant ainsi naissance à des rites et à des croyances qui mélangeaient les sorts et les symboles chrétiens. Le Musée de magie et de sorcellerie de Strandagaldur abrite tout un tas de témoignages, avec une collection qui comprend des reproductions de talismans, des outils pour pratiquer la magie, des bois magiques qui permettent d’identifier les fantômes ou de faire tomber quelqu’un amoureux, des transcriptions des plus importants sorts islandais et une riche documentation sur les procès des sorcières.

5. Togoville, Togo

Nous partons pour l’Afrique, où le vaudou et les arts magiques font partie de la vie quotidienne. Les loa, les esprits du vaudou, se sont mêlés à la tradition catholique en donnant vie à un rituel fait de bougies, de cloches, de croix, de danses tribales et de sorts de la tradition animiste africaine. Il y a aussi des fétiches qui veillent sur les quartiers de la ville, chacun avec une tâche différente (il y a celui de la fertilité, celui qui guérit, celui qui fait pleuvoir…). Les bokos, les sorciers, pratiquent des rituels dans les cours pour provoquer des possessions temporaires et volontaires: le cœur du rite est secret, bien sûr, mais ce qui se passe avant la possession réelle comprend des offrandes de coquillages et de bijoux, des sacrifices d’animaux, des danses au rythme des chekerés.

6. Nouvelle-Orléans, Louisiane

Pour rester sur le sujet du vaudou, nous nous envolons pour la Nouvelle-Orléans, où sa pratique a été apportée par les esclaves noirs déportés vers le Nouveau Monde par les Français. Les patrons ont forcé les esclaves à se convertir au christianisme (heureusement sans trop de succès). L’une des plus importantes représentantes du vaudou en Louisiane était Marie Laveau, une figure légendaire dont il y a peu de preuves mais qui vivait à la Nouvelle-Orléans au XIXe siècle et qui rassemblait un nombre incroyable de fidèles (on rapporte qu’en 1874 environ 12 000 spectateurs ont assisté à la célébration de ses rites la veille de Saint-Jean sur les rives du lac) et que ce qui serait sa tombe au cimetière Saint Louis attire encore de nombreux visiteurs. Non seulement le vaudou mais aussi les vampires pimentent la vie à la Nouvelle-Orléans. C’est ici que se déroule Entretien avec un vampire d’Anne Rice mais on raconte que le premier vampire est arrivé dans la ville en 1900 sous le nom de Jacques Saint Germain. Dans sa maison du 1039 Royal Street, il a organisé des fêtes inoubliables au cours desquelles personne ne l’a jamais vu manger mais seulement boire du « vin rouge » et on raconte qu’il s’est enfui de nuit après qu’une prostituée l’ait dénoncé à la police pour l’avoir mordue au cou. Aujourd’hui, à la Nouvelle-Orléans, il existe une communauté de vrais vampires, des gens qui, dans leur alimentation, incluent du sang humain.

7. Péninsule de Hook, Irlande

En Irlande il y a beaucoup d’endroits qui détiennent des légendes d’un caractère magique et ésotérique. Entre autres, ce qui est dit sur la péninsule de Hook semble particulièrement adapté à la nuit d’Halloween car cela concerne une villa maudite, Loftus Hall. On raconte qu’un soir d’orage, le diable déguisé se présenta à la porte de Sir Charles Tottenham; l’homme, qui jouait aux cartes dans sa villa, le laissa entrer pour lui donner du repos et l’invita à se sécher, mais l’un des invités, penché pour prendre une carte tombée au sol, remarqua que le voyageur avait des sabots plein de sang au lieu des pieds (un fait plutôt suspect). Le diable, démasqué, s’est mis en colère et s’est envolé hors de la maison, mais sa présence infeste encore Loftus Hall aujourd’hui.

8. Phnom Penh, Cambogia

Si vous pensez être frappé par le mauvais œil, vous pouvez essayer de l’éloigner en vous rendant au sanctuaire qui se trouve au sommet de la colline de Penh où, selon la légende, une jeune fille de ce nom transporta depuis le fleuve des statues du Bouddha. Pour une petite somme d’argent, les sorciers qui se tiennent devant l’escalier du temple du Wat Phnom vous libèrent du mauvais œil en plaçant des morceaux de viande et des fruits dans la bouche des statues du dragon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close