Close
Les digestifs italiens: guide pour les novices

Les digestifs italiens: guide pour les novices

Voici un guide d’initiation aux Amari italiens pour la prochaine fois que vous visiterez le bel paese et que vous souhaiterez goûter à un digestif traditionnel.

Tout comme le rituel de l’aperitivo avant le dîner, un Amaro après le dîner est pratiquement obligatoire en Italie mais les Amari sont bien plus que des digestifs, ils représentent un véritable mode de vie.

L’Italie a plusieurs Amari et la plupart des Italiens ont leur préféré. Officiellement, l’Amaro est une liqueur à base d’herbes obtenue par infusion d’alcool de base avec un mélange d’herbes, d’épices et même de fleurs. Le nom, Amaro, signifie amer en italien. Il est généralement servi dans un verre à shooter ou un verre à gobelet avec des glaçons, souvent agrémenté d’un zeste d’agrumes.

Ce digestif est originaire de la Rome Antique. Les patriciens faisaient macérer des herbes officinales dans leur vin de manière à les consommer pour leurs propriétés curatives. Vendus en pharmacie au XXe siècle, les Amari étaient distillés par des familles ou des monastères depuis des siècles. L’Industrialisation du XXIe siècle a donné naissance aux versions commerciales que nous connaissons et aimons aujourd’hui. Voici un aperçu de cinq des Amari les plus appréciés d’Italie.

1. Amaro Averna

Originaire de Sicile, l’Amaro Averna remonte au XIXe siècle, lorsque les moines bénédictins de l’Abbaye de Santo Spirito ont créé la recette secrète. En 1868, Frà Girolamo a donné la recette au marchand de textile Salvatore Averna, qui a commencé à la produire dans la ferme de sa famille et l’a commercialisée. Comme beaucoup d’Amari, l’Averna a un goût sucré en bouche et sa texture est presque collante.

2. Cynar

Datant des années 1950, le Cynar est un Amaro unique de Venise fait à partir de feuilles d’artichaut distillées. La saveur d’artichaut est caractéristique du goût du Cynar, qui est moins sucré que bon nombre de ses homologues. Aujourd’hui, grâce à son mélange unique de saveurs, le Cynar est devenu un ingrédient populaire dans les cocktails insolites créés par des mixologistes aventuriers.

3. Fernet Branca

L’un des Amari italiens les plus connus (et exportés) est le Fernet Branca, originaire de Milan. Il a été créée en 1845 dans la distillerie Fratelli Branca. Contrairement à beaucoup d’autres, il a essentiellement un goût d’eucalyptus et de menthol, ce qui le rend très frais. Bien que toujours très populaire en Italie, le Fernet Branca a été exporté en Argentine pendant l’une des premières vagues d’immigration du Nouveau Monde au tournant du XXe siècle et est devenu depuis un favori des ménages en Amérique du Sud. Les argentins ont même créé un cocktail, le Fernando à base de Fernet Branca et de cola (il vaut vraiment le détour).

4. Montenegro

Le Montenegro est l’un des Amari italiens les plus connus et a été créé en 1885 par Stanislao Cobianchi à Bologne. Il s’agit aussi de l’un les des plus sucrés. Il est célèbre pour sa bouteille dont la forme est inhabituelle et ses publicités télévisées qui datent de plusieurs décennies. Le poète italien Gabriele D’Annunzio en était un grand fan et l’a même qualifié de « liqueur des vertus ». En raison de sa douceur et de son pourcentage d’alcool relativement faible, le Montenegro est souvent considéré comme un Amaro adapté au palais du débutant.

5. Vecchio Amaro del Capo

Le Vecchio Amaro del Capo est un Amaro calabrais produit par la Distilleria Caffo di Limbadi près de Vibo Valentia. Si l’année de son invention par les Fratelli Caffo reste un mystère, le nom de la liqueur est emprunté à Capo Vaticano, la région représentée sur sa jolie étiquette, qui se trouve près de Tropea. Fait avec 29 herbes locales, l’Amaro del Capo est très sucré mais c’est un culte parmi les amateurs italiens d’Amari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close