Close
Fake it till you make it: comment se détendre à la plage en Italie comme un italien

Fake it till you make it: comment se détendre à la plage en Italie comme un italien

« Italians do it better » et la plage ne fait pas exception à cet adage populaire. Voici quelques conseils pour vous préparer au mieux à la plage….à l’italienne.

Tout le monde sait que les Italiens adorent la plage et en toute honnêteté, nous ne pouvons pas leur en vouloir. Une côte d’environ 7 596 km de long entoure cette péninsule exquise en forme de botte, sur laquelle aucun point intérieur ne se situe à plus de 120 km de la mer. Dans les grandes villes, comme dans les petites, un exode massif a lieu chaque week-end d’été et pendant tout le mois d’août car la plupart des Italiens va à la mer.

J’ai grandi en fréquentant des plages basiques de l’Océan Atlantique, qui vibrent à un rythme complètement différent des côtes italiennes. Il est donc inutile de le dire, ma première expérience à la plage en Italie m’a presque intimidée. Cependant, cinq années passées en Italie ont fait de moi une pro. J’ai donc rassemblé ces cinq conseils astucieux pour que vous puissiez vous aussi vous détendre sur une plage italienne comme le ferait un habitant de la région.
Alors préparez votre sac de plage et rendez-vous à la mer!

1. Choisissez entre plages privées ou publiques

Je suis sûre que vous avez vu de nombreuses représentations de plages italiennes parsemées de blocs colorés faits de parasols serrés. Ces dernières appartiennent généralement aux « bagni » ou « stabilmenti », des clubs de plage installés sur les plages privées. Chaque club a sa propre couleur de parasol. « Privée » ne signifie cependant pas qu’elles sont inaccessibles. Vous devez simplement vous enregistrer à l’entrée pour réserver une place, qui comprend généralement deux « lettini » (chaises longues) et un « ombrellone » (parasol).

Si vous êtes en solo, certains endroits vous permettront de louer un parasol avec une seule chaise longue. De la même façon si vous ne voulez pas être à l’ombre, vous pouvez même opter pour un « lettino » seulement. Il arrive même que certains clubs facturent en fonction de la rangée dans laquelle vous êtes, en partant de la « prima fila » ou (première rangée celle plus proche de la mer) qui coûte plus cher en allant decrescendo rangée après rangée. Les places sont toujours très proches les unes des autres donc, qui sait ? Avant la fin de la journée, vous pourriez avoir programmé un apéro avec vos voisins de plage / nouveaux amis.

Cependant, quoi que vous fassiez, ne vous installez pas, pour payer ensuite. Beaucoup de ces places pourraient déjà être réservées! Certains italiens ont payé la leur pour des semaines ou des mois durant. Une place vide n’est donc pas nécessairement disponible. Les personnes ayant réservé peuvent arriver plus tard ou ils pourraient même choisir de ne pas aller à la plage de toute la journée. Ils pourraient même déjà être venus et repartis. Peu importe… la place leur appartient et elle ne sera pas louée à quelqu’un d’autre en leur absence.

Un avantage supplémentaire et non négligeable du club de plage est l’accès à ses équipements, tels que les toilettes et les douches, qui sont toujours très propres. Souvent, ils sont également équipés d’un restaurant (idéal pour le déjeuner ) et d’un bar où vous pouvez prendre des repas, vous ravitaillez en bouteilles d’eau ou faire des pauses café.

#italianbeachlife #cagliari #summer #Sardegna

A post shared by Marike Pels (@spinrichten) on

Sur les plages publiques, c’est chacun pour soi. Je n’y vais que si je sais que je serai à la plage pour quelques heures seulement. Si vous avez besoin d’un parasol et d’une chaise longue, ne vous inquiétez pas. Il est possible d’en louer auprès des fournisseurs indépendants et de les installer où vous voulez sur la plage. Club de plage ou pas, vous pouvez toujours louer des planches et des pédalos équipés d’un toboggan.

Certaines des plages sauvages les plus isolées n’ont pas de clubs ou d’installations appropriés, alors vous devrez vous préparer en emportant avec vous suffisamment d’eau et de nourriture. Et aussi, l’absence des toilettes signifie que vous devrez vous soulager dans l’eau. Mais ne bronchez pas! Faire pipi dans l’océan, c’est permis. (Faire pipi dans une piscine, cependant, ne l’est pas.)

2. Apportez plusieurs maillots de bain

Chaque fois que j’allais à la plage, j’emportais un maillot de bain seulement qui était mon maillot de bain pour toute la journée. Cependant, les italiens changent leur maillot de bain chaque fois qu’ils sortent de l’eau. Il y a un petit quelque chose qui s’appelle le « colpo d’aria », ou coup de froid, qui selon eux, provoque de nombreuses maladies. Ainsi, il est impératif de changer de maillot de bain après être sorti de l’eau, car un maillot froid sur une peau chaude équivaut au fait d’entrer dans une pièce climatisée juste après avoir couru… vous pouvez tomber très, très, malade. Dans le même esprit, vous pourriez devoir porter un foulard le soir, comme le font la plupart des Italiens. Le climat a tendance à se refroidir – parfois, de façon drastique – une fois que le soleil s’est couché, alors la protection du cou est une mesure préventive cruciale contre le « colpo d’aria ».

3. Prenez la digestion très au sérieux

Il ne faut jamais, jamais, jamais nager juste après avoir déjeuné. En effet, certains Italiens attendent jusqu’à trois heures avant de retourner dans l’eau après un repas. Si vous n’avez pas digéré, vous pouvez avoir une crampe et vous noyer pendant que vous nagez. Au lieu de cela, détendez-vous sur votre chaise longue ou mettez vos pieds dans l’eau où la profondeur est au niveau de vos chevilles en discutant avec vos compagnons. Vous remarquerez peut-être que quelques personnes font une petite « promenade » dans l’eau à hauteur de cuisse ? Ça va aussi.
Donc, tant que vous bougez lentement et que vous gardez les pieds sur terre… ça va. Tant que vous évitez d’entrer dans l’eau au point de vous retrouvez en train de nager en vous exposant au danger d’une crampe, ça va.

4. Lâchez-vous!

La chose la plus importante est de ne pas être complexé par son corps! En tant qu’américaine, j’ai toujours eu l’impression qu’il fallait que mon corps soit mince et musclé pour pouvoir porter un bikini sans être jugée. En Italie, il n’y a pas de jugement et c’est absolument magnifique que tout le monde puisse porter ce qu’il veut. Personne ne vous regarde de travers si vous êtes en bikini. En fait, plus vous êtes couvert, plus vous êtes susceptible de piquer la curiosité de vos voisins. Et les mecs: si vous avez toujours voulu porter un slip de bain, alors c’est le moment et l’endroit pour le porter comme un dieu!

Et en parlant de ne pas se couvrir, vous pourriez vous demander si c’est un problème d’avoir le torse nu? Les femmes sont en effet autorisées à être topless sur les plages italiennes, mais honnêtement, on en voit pas beaucoup.

5. Ne craignez pas le soleil

Comment pourrions-nous ne pas aimer le soleil? C’est la source de toute vie! Il nourrit et aide toutes les créatures vivantes à grandir, à fleurir et à s’épanouir. Mais nous devons faire attention, car il peut brûler, endommager la peau et causer le cancer de la peau. Mais un peu de soleil ne fait pas de mal, tant que vous abusez de crème solaire.

Les Italiens adorent le soleil! Ils réussissent à obtenir un bronzage parfait tandis que celui de simples mortels comme moi, malgré un timing précis sur le ventre, le dos et les côtés, est toujours loin d’être parfait. Alors, quel est leur secret ?

Essayez de ne pas y penser. Viola Samele, membre du personnel de Musement, bronzée de façon homogène, passe tous ses week-ends d’été en Ligurie. Elle s’ennuie allongée au soleil, alors elle se déplace beaucoup. Par conséquent, essayez de participer comme elle à des activités où le soleil frappe uniformément votre corps, que ce soit pour faire du sport, faire un tour en bateau ou simplement passer toute la journée dans l’eau.

Oggi vi parlo di un progetto bellissimo che ho conosciuto grazie alla mia amica @onetwofrida . Se pubblicate una foto con del giallo e usate l'hashtag #giallopeplo, ogni 4 foto @peplo.me regalerà uno zainetto per aiutare i richiedenti asilo che imparano l'italiano. In più la foto che avrà più Like vincerà uno zainetto. Io posto questa qui, una signora che ammira il mare di una spiaggia in questo momento un po' sfortunata. Io sono qui e vi assicuro che è e sarà sempre la mia spiaggia preferita. #TorreCanne #giallopeplo #Fasano #Puglia #Apulia #pugliaishere #weareinpuglia #igerspuglia #ig_puglia #igersitalia #ig_italy_ #volgopuglia #volgoitaly #yallerspuglia #yallersitalia #pugliastyle #apulianthings #italianbeach #onthebeach #summer #estate #mare #spiaggia #sea

A post shared by lavaligiainviaggio (@lavaligiainviaggio) on

Il est également important de noter que les Italiens profitent autant que possible du soleil pour maximiser leur potentiel de bronzage, pour empêcher ainsi au bronzage de se dégrader avec le temps. Mes collègues italiens me suggèrent de prendre un peu de soleil partout où vous le pouvez, que ce soit sur le balcon ou dans le parc, afin que votre bronzage s’estompe le moins possible pendant ces jours où vous n’êtes pas à la plage.

Comme les rayons UVA et UVB peuvent être mortels, nous ne pouvons pas manquer de souligner l’importance de la crème solaire, de la crème solaire et de la crème solaire ! Même si, comme le dit ma collègue Federica Sacchi, son usage est malheureusement un peu sous-estimé en Italie.

  • Vocabulaire de la plage:
    La spiaggia: la plage
    La spiaggia libera: la plage publique
    Fare un bagno: se baigner
    I bagni ou gli stabilimenti: les clubs de plage
    Il lettino: la chaise longue
    L’ombrellone: le parasol
    La prima fila: la première rangée
    Il bagnino: le maître nageur sauveteur
    Il salvagente: la bouée ou le gilet de sauvetage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close