Close
5 questions – réponses sur l’urgence climatique à Venise

5 questions – réponses sur l’urgence climatique à Venise

Nous avons interviewé Caterina Pepoli de Venice Tours pour mieux comprendre, grâce au témoignage d’un local, l’urgence climatique qui a frappé Venise.

Nous assistons à ce qui semble être, à tous les égards, une situation catastrophique à Venise. Les images de la place Saint-Marc complètement inondée sont déconcertantes et l’idée des terribles conséquences que cette urgence climatique aura sur la ville, la population et le patrimoine artistique de Venise est bouleversante. Mais que se passe-t-il réellement dans les calli de la Sérénissime? Comment réagissent les citoyens? Nous avons demandé à Caterina Pepoli, administratrice de Venise Tours, qui vit et travaille à Venise, de nous parler de l’urgence climatique qui a frappé sa ville.

Le 12 novembre, la marée haute a atteint des niveaux jamais vus auparavant. Quelles sont les différences par rapport aux inondations qui ont frappé Venise jusqu’à présent?

Le caractère exceptionnel de cette marée a sérieusement endommagé les activités en rez-de-chaussée mais, comme toujours pendant les périodes de crue, après quelques heures à partir du point culminant de la marée, la situation est redevenue normale, la place et les rues de la ville étaient de nouveau accessibles.

Quelle est la situation actuelle, quelques jours plus tard?

La marée est fondamentale pour l’équilibre de Venise et les vénitiens ont l’habitude de vivre avec depuis des siècles. Aujourd’hui les services fonctionnent, les commerces sont ouverts et la ville peut être visitée. Nous comptons encore les dommages qui, malheureusement, en raison de la marée exceptionnelle, concernent les systèmes électriques et les marchandises de toutes sortes.

Comment se comporte la population (aujourd’hui et dans ce genre de situation en général), dans quelle mesure parvient-elle à continuer le cours de la vie quotidienne?

Tout le monde fait d’énormes efforts pour réactiver les fonctions de ses exercices en un temps record. Personne ne peut se permettre de subir, en plus des dommages causés par les crues, de stopper son activité. Venise vit avec la récurrence des marées et donc les vénitiens savent mieux que quiconque comment gérer la situation. Après le pic de l’urgence, les services en ville aussi ont recommencé à fonctionner à nouveau.

Que pouvons-nous faire, depuis d’autres villes, pour aider?

Je pense qu’il est important de sensibiliser le public aux inondations que Venise connaît depuis des siècles mais aussi de souligner que nous sommes une ville vivante et animée que cette urgence ne rend pas impraticable: si une autre ville devait avoir à faire à plus d’un mètre d’eau, les dégâts seraient irréparables mais nous les vénitiens sommes prêts pour de telles situations et avons l’habitude de gérer rapidement la montée des eaux, nous avons donc le temps d’y remédier. Je pense qu’il est tout aussi important de sauvegarder autant que possible le patrimoine artistique, car les dommages causés par l’eau salée seront de plus en plus importants (et irréparables) au fil du temps.

Quand pensez-vous que les visites guidées de la ville et de ses monuments pourront reprendre?

Les gondoliers ont réparé les gondoles, les artisans poursuivent leurs activités, les guides travaillent régulièrement. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons vous faire savoir que notre ville, avec sa fascinante diversité, est habitable et visitable.

View this post on Instagram

YELLOW

A post shared by Fotini (@fotiinnii2.0) on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close