Close
Le Carnaval à travers le monde

Le Carnaval à travers le monde

Masques, costumes, défilés, douceurs et reconstitutions historiques, le Carnaval est une fête qui plait aussi bien aux grands qu’aux petits!

Il fut un temps où j’attendais avec impatience le moment de me déguiser pour Carnaval, quand j’étais encore à l’école primaire. La tradition milanaise du Carnaval Ambrosien comprend un défilé de chars le Samedi Gras (le Carnaval Ambrosien est en effet décalé de quatre jours par rapport aux festivités classiques, on raconte que Sant’Ambrogio en personne l’aurait différé) accompagnés par des enfants milanais déguisés et lançant des confettis.

À cette époque, le choix du costume pour Carnaval était une affaire sérieuse: j’ai été tour à tour un lapin rose, une fraise, une fée, une geisha et même Esmeralda du Bossu de Notre Dame, avec un costume cousu par ma grand-mère encore plus beau que l’original ou la version officielle du magasin Disney. « Et puis, que s’est-il passé? » me demanderez-vous. Et bien tous ces merveilleux costumes étaient constamment gâchés par des couches de pulls et de manteaux pour affronter le froid du mois de février à Milan. Je ressemblais plus à un bonhomme Michelin déguisé qu’à autre chose, ce qui m’a sans doute fait peu à peu perdre mon enthousiasme.

Malgré mes traumatismes d’enfance, mon amour pour Carnaval ne s’est jamais complètement éteint et je suis convaincue, encore aujourd’hui, qu’il s’agit sûrement de la fête la plus amusante que la tradition catholique nous ait donnée.

L’Italie compte de nombreuses et d’importantes traditions pour Carnaval. L’une des plus célèbres et des plus théâtrales et sans aucun doute le Carnaval de Venise. Cette année, comme chaque année, du 16 février au 5 mars, la ville du Palais des Doges sera animée par des masques et des événements uniques en leur genre. Les festivités commenceront par un spectacle suggestif sur l’eau de canal Cannaregio: cette année le thème du spectacle sera le cirque classique du début du XXème siècle. Le jour suivant, entre deux événements, le défilé des Colombines aura lieu: une régate historique au féminin à bord des gondolini. Le départ se fera au Pont des Trois Arches et la ligne d’arrivé sera le Pont des Flèches. La fête continuera avec le concours du plus beau masque de Carnaval et le célèbre Volo dell’Angelo.

Masques et costumes à Venise pendant le Carnaval

À Viareggio se déroule l’une des festivités les plus audacieuses pour Carnaval, avec des chars en bois et en papier mâché sur lesquels des politiques et des personnalités célèbres sont tournés en ridicule. Tout commença en février 1823 lorsque les jeunes gens de la haute société de Viareggio qui fréquentaient le café du Casinò décidèrent d’organiser un défilé pour fêter Carnaval. C’est ainsi que prit vie le célèbre Corso Mascherato qui s’interrompit seulement pendant en période de guerre. Dans les années 30 naquit le Burlamacco, le personnage symbolique du Carnaval de Viareggio, semblable aux personnages de la Commedia dell’Arte et dessiné dans un style futuriste avec les couleurs des parasols des plages de la ville.

La foule acclamant le Corso Mascherato di Viareggio, Photo credit: Visit Tuscany via Visual hunt / CC BY

Ancien et décidément folklorique, le Carnaval d’Ivrea fonde ses racines au Moyen-Âge et se mêle aux traditions de la Renaissance. Partout dans la ville, la révolte historique des citoyens d’Ivrea contre leur tyran est reproduite à travers les personnages de l’époque, y compris la fille du meunier qui était la cible d’un ius primae noctis: les citoyens, coiffés du béret phrygien et armés d’oranges combattirent l’armée du tyran sur les places de la ville. Cet événement est reconstitué chaque année et pour l’historique Carnaval d’Ivrea les participants doivent endosser un béret rouge s’ils veulent éviter d’être la cible des oranges. En outre, dans les rues de la ville, défile un char doré à bord duquel une jeune mariée (rappelant la meunière de l’histoire) vêtue de blanc lance des bonbons et des mimosas.

La ville d’Ivrea en pleine bataille d’oranges pendant le Carnaval; Photo credit: pigliapost via Visual Hunt / CC BY-SA

Après une bonne bataille d’oranges, rien de mieux que des gâteaux pour se remettre en forme. La tradition italienne comprend tout un tas de desserts et de pâtisseries typiques de Carnaval. Il s’agit de douceurs particulièrement riches et sucrées, précisément parce qu’elles se dégustent pendant les derniers jours avant le Carême. Les plus populaires sont les chiacchiere et les tortelli ripieni. Les premières sont des bandes de pâte à base d’oeuf, de sucre et de farine, frites ou cuites au four. Les tortelli (ou fritelle) quant à eux ont une forme sphérique irrégulière et sont fourrés de crème pâtissière ou de crème au chocolat, ou bien, dans la traditions vénitienne, nature avec des raisins secs dans la pâte et recouverts de sucre. En plus de ces deux célèbres recettes, chaque région à son propre gâteau: dans le Piémont on prépare les Mantovane, des pâtisseries en pâte feuilletée fourrées à la confiture et aux amandes. Dans les Abruzzes on prépare le Boudin Sucré, une exquise crème au cacao amer accompagnée de biscuits à la cuiller. En Toscane, on mange la Schiacciata tandis que dans les Marches on prépare les Arancini Dolci composés d’une pâte feuilletée aromatisée avec le jus d’une orange enroulée en forme d’escargot et recouverte de miel.

Le Chiacchiere, douceurs traditionnelles de Carnaval, Photo credit: buari via Visualhunt / CC BY-SA

Pour revenir sur les fêtes et les coutumes, on ne peut pas nier que Rio de Janeiro soit la capitale mondiale du Carnaval. Cinq jours déchainés de danses et de concerts sont un moyen de se préparer à 40 jours de sobriété. La fête commence par le couronnement du King Momo et chaque quartier défile avec ses propres couleurs. Enfin, les écoles de samba se défient pendant 4 jours dans le Sambodromo: les danseurs se préparent toute l’année à cette manifestation à la fin de laquelle sont proclamés les vainqueurs de la compétition. Les costumes du Carnaval de Rio se caractérisent par leurs couleurs vives et bien évidemment par l’absence de manteaux encombrants et inesthétiques.

À Rio on voit les choses en grand! Photo credit: Jonas de Carvalho via Visual hunt / CC BY-SA

Le moment est arrivé de révéler aux lecteurs des vérités déconcertantes sur mon compte:
-l’épisode d’Arabesque qui se passe pendant le Carnaval de la Nouvelle-Orléans est l’un de mes préférés depuis toujours
-je suis obsédée par la musique country
-avoir vu six saisons de True Blood en deux mois a irrémédiablement conditionné ma pensé sur la Louisiane et je suis désormais convaincue que le Carnaval de la Nouvelle-Orléans pullule de vampires
C’est pour ces raisons que le Carnaval de cette magnifique ville est celui qui me fascine le plus. Il est caractérisé par des défilés de chars colorés desquels sont lancés des confettis et des fausses pièces de monnaie d’un dollar sur lesquelles est gravé l’emblème du krewe du char. Les krewe sont des groupes qui organisent les défilés et le plus ancien est le Mystick Krewe de Comus; le Mystick Krewe organisa le premier défilé de la Nouvelle-Orléans le Mardi Gras de l’an 1857, en unissant les traditions anglaises aux traditions françaises et créoles qui caractérisaient la ville. Même si je n’ai pas trouvé de sources tangibles à ce sujet, je suis certaines que ses membres comprenaient quelques vampires.

La parade du Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans; Photo credit: The Library of Congress via Visual Hunt / No known copyright restrictions

Photo credit: #simo# via Visual hunt / CC BY-ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close