Close
6 choses que vous ne saviez pas au sujet de la Tour de Londres

6 choses que vous ne saviez pas au sujet de la Tour de Londres

Découvrons ensemble 6 choses que vous ne saviez peut-être pas au sujet de la Tour de Londres, l’un des symboles de la Monarchie britannique.

La Tour de Londres est l’un des symboles de la monarchie britannique, au moins autant que l’est Buckingham Palace. Ce fascinant complexe qui remonte à la deuxième moitié de l’année Mille est l’une des attractions les plus visitées de la capitale anglaise et n’abrite pas seulement les très précieux Joyaux de la Couronne: légendes, fantômes, instruments de tortures, anecdotes inquiétantes mais aussi amusantes ainsi que des secrets déconcertants sont conservés dans les murs de la Tour de Londres.
Essayons d’en révéler quelques uns.
Voici six choses que vous ne saviez pas sur la Tour de Londres.

1. Les corbeaux

Quiconque a déjà visité la Tour de Londres a sans aucun doute remarqué la présence de majestueux corbeaux noirs qui voltigent et gambadent dans les près. Un antique adage raconte que « If the ravens leave the Tower the Kingdom will fall… » (si les corbeaux quittent la Tour, alors le Royaume tombera). Les anglais le prennent très au sérieux: pour conjurer cette funeste éventualité, on coupe littéralement les ailes des corbeaux de la Tour.

2. Isaac Newton “in da Tower”

Dans la Tour de Londres se trouvait le siège de la Monnaie Royale qui y resta pendant cinq siècles. Pendant 28 ans, de 1699 à 1727, le sous-intendant de la Monnaie fut Isaac Newton, rien que ça. Il n’était pas seulement l’un des plus grands scientifiques de tous les temps mais aussi l’un des intendants les plus efficaces que le Royaume ait jamais eu: il lutta activement pour anéantir les faux-monnayeurs.

#corvonero

A post shared by Fabrizio Cremonini (@fcremonini) on

3. Les Princes de la Tour

Il existe des membres de la famille face auxquels même Scar, l’oncle de Simba dans le Roi Lion, peut sembler être un oncle aimant. En 1483 Edouard IV mourut soudainement en laissant derrière lui deux fils et l’aîné âgé de 12 ans, hérita du trône. L’oncle des garçons Richard III les invita dans la Tour de Londres en attente du couronnement. Dès lors, les deux enfants disparurent de la circulation: ils furent tués dans la Bloody Tower (qui doit précisément son nom à cet épisode) et deux squelettes furent retrouvés dans le dessous d’escalier de la White Tower en 1674. C’est ainsi que Richard III accéda au trône.

4. Richard III inspira Shakespeare

C’est précisément l’aimable Richard III dont nous avons parlé dans le paragraphe précédent qui inspira Shakespeare pour sa pièce éponyme. Il le décrit comme un « monstre difforme, un chien, un démon » et vu ses méfaits on ne peut que lui donner raison. En outre, dans la deuxième scène de l’acte IV, il y a précisément un passage qui concerne l’emprisonnement et l’assassinat des deux princes innocents.

Listening to our Yeoman Warder tour guide Bob at the Tower of London

A post shared by Greg Baja (@bajablast777) on

5. La Tour Blanche

La Bloody Tower n’est certainement pas la tour la plus inquiétante de tout le complexe. La médaille d’or revient à la White Tower précisément parce que dans le superbe parc de ombragé qui l’entoure s’érige l’échafaud sur lequel était versé le sang des traîtres et infidèles de la Couronne. Naturellement ce titre revenait aux personnes qui dérangeaient, à ceux dont le roi voulait se débarrasser pour des raisons politiques ou pour un simple caprice. Deux très célèbres malheureux furent Thomas More et Anne Boleyn.

6. Le Fantôme

Chaque château qui se respecte a son fantôme et la Tour de Londres ne fait pas exception à la règle. On raconte que dans la White Tower (encore elle!) erre le fantôme d’une élégante dame dont le parfum terrorise même les gardes de la Tour. C’est le fantôme de la White Lady.

Tower of London

A post shared by Kamen Kamenov (@kamen406491) on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close