Close
6 des lieux les plus mystérieux d’Italie

6 des lieux les plus mystérieux d’Italie

Si vous aimez le mystère, l’ésotérisme et les légendes, voici de quoi voyager à travers votre imagination dans six lieux mystérieux en Italie.

S’il y a une chose encore plus intrigante que les histoires qui racontent des anecdotes pleines de mystère, c’est de pouvoir relier ces histoires à un lieu. Lorsqu’un fantôme, une personne disparue dans des circonstances qui semblent avoir un rapport avec des forces de l’autre monde, ou un événement magique sont liés à un lieu, ils deviennent immédiatement plus familiers, plus concrets, plus réels.
L’Italie est truffée non seulement de beaux endroits, mais aussi d’histoires mystérieuses qui y sont liées. Découvrons ensemble six lieux pleins de mystère en Italie.

1. Palazzo Trucchi di Levaldigi, Turin

La ville de Turin correspond à l’un des trois sommets de l’axe de la magie noire (avec Londres et San Francisco) et regorge de lieux mystérieux. L’un d’eux est le Palazzo Trucchi di Levaldigi. Giovanni Battista Trucchi, comte de Levaldigi, était le ministre des finances des Savoie et il construisit ce palais dans le centre de Turin après avoir pris possession d’une importante somme d’argent. Ce palais resta sans porte principale pendant plusieurs mois jusqu’à ce que, un matin, les passants remarquèrent qu’une imposante porte en bois sombre était mystérieusement apparut pendant la nuit. Cette porte était finement incrustée de bas-reliefs effrayants (fleurs fanées, chérubins tristes, figures maléfiques) et le heurtoir quant à lui, représentait un diable entouré de rapaces et de chiens féroces, la bouche ouverte régurgitant deux serpents. Comme si cela ne suffisait pas, les années suivantes, le palais fut le théâtre de deux meurtres non élucidés, celui de la danseuse Emma Coscé tuée d’un coup de poignard dans le dos lors d’une fête et celui d’un policier qui disparut juste avant d’apporter une lettre à Paris et qui fut retrouvé, bien des années plus tard, emmuré à l’intérieur du palais avec le crâne fracassé.

2. Porta Alchemica, Rome

Il s’agit de l’une des cinq portes de la résidence du marquis de Pietraforte sur la colline de l’Esquilin. Elle a été surnommée Porta Alchemica car on raconte qu’à la fin de 1600, un pèlerin la traversa à la recherche d’une herbe capable de créer de l’or pur à partir de rien. Le pèlerin ne revint jamais mais laissa derrière lui une traînée de pailles dorées et un parchemin rempli de symboles mystérieux. Le marquis de Pietraforte fit graver ces marques sur la pierre de la porte, la rendant ainsi encore plus fascinante et remarquable.

3. Château de Malaspina, Fosdinovo

Ce château est non seulement beau, mais on raconte aussi qu’il est hanté par le fantôme de Bianca Maria Aloisa Malaspina, fille du marquis Giacomo Malaspina et d’Olivia Grimaldi.
Selon la légende, comme dans le meilleur des romans d’amour, Bianca est tombée amoureuse du châtelain et lorsque leur relation a été découverte, les conséquences ont été dramatiques. Il a été immédiatement tué, elle a été emmurée vivante dans une aile du château avec un chien et un sanglier (symboles respectifs de fidélité et de rébellion). Il semble que maintenant son fantôme se promène la nuit, vêtu de blanc, à travers les pièces du château. Son histoire est imprimée, d’une manière très singulière, sur le mur de la salle du trône. Il y a en effet une tache d’humidité qui ressemble à une femme avec deux animaux.

4. Castel del Monte, Andria

Le Castel del Monte à Andria est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et c’est l’un des monuments les plus fascinants et mystérieux de tout le pays. Si on l’observe sur un plan, c’est un octogone parfait dont les sommets sont occupés tour à tour par des tourelles octogonales. L’octogone est un polygone à forte symbolique car il représente la fusion – et donc une sorte de passage entre les éléments – entre le carré, symbole de la terre, et le cercle, symbole du ciel. On retrouve également des symboles astrologiques dans tout le palais (outre la récurrence du chiffre huit) et sa position aurait été choisie de manière à ce que, pendant les équinoxes et les solstices, le soleil puisse frapper le château et faire prendre aux ombres une direction très précise.

5. Les tombes des géants, Sardaigne

Ces mystérieux dolmens sont présents sur toute l’île dans différents sites archéologiques. Ils avaient une fonction de véritables pierres tombales auxquelles les membres de la tribu allaient rendre hommage, et plus tard ils servaient d’ossuaires pour déposer les restes des morts. Cependant, ces tombes sont si imposantes que la tradition populaire les attribue à des tribus de géants.

6. L’antre de la Sybille, Cumes

Nous concluons avec l’un des lieux les plus mystérieux d’Italie et l’un des personnages les plus étranges et fascinants du mythe. La sibylle de Cumes était l’une des prêtresses du dieu Apollon, qui était tombé amoureux d’elle et lui avait accordé le don de la vie éternelle. Malheureusement, Apollon, distraitement, oublia d’ajouter la jeunesse éternelle au paquet cadeau, et la sibylle se retrouva donc immortelle dans un corps mortel qui, après plus de 1000 ans, vieillit jusqu’à pourrir et disparaître. Elle continua cependant à vivre sous la forme d’une voix, conservée dans une fiole dans le temple d’Apollon. La caverne dans laquelle la Sibylle a révélé ses oracles se trouve à Cumes . C’est un long tunnel de forme trapézoïdale creusé dans la roche, au centre duquel se trouve une sorte de salle avec des sièges sculptés dans la pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close