Close
Atelier « Amaretti » dans le Piémont, les biscuits de Noël italiens

Atelier « Amaretti » dans le Piémont, les biscuits de Noël italiens

Le Piémont est une région riche en spécialités culinaires, parmi elles, les célèbres « amaretti ». Un membre de l’équipe Musement est allé admirer de près la préparation de ces délicieux biscuits de Noël italiens.

Grâce à Musement, les voyageurs ont à portée de main des milliers d’activités près de chez eux ou à l’international. Rien de plus facile que de planifier l’activité de ses rêves du bout des doigts ! Notre équipe a la chance de pouvoir participer à diverses activités locales et nous sommes particulièrement heureux lorsqu’il s’agit d’aller tester des spécialités culinaires ! Notre siège social se situe à Milan, au cœur de la Lombardie, aux confins de la merveilleuse région du Piémont, sans aucun doute l’une des régions les plus riches en terme de gastronomie (n’en déplaise à Emiliani et Romagonoli). Des trésors gustatifs comme les célèbres biscuits de Noël « amaretti ». 


Les amaretti de chez Carrosio, emballés et prêts à être expédiés !

Conserver le titre de l'un des biscuits les plus aimés d'Italie est à la fois une bénédiction (pour des raisons évidentes) et une malédiction, puisque la renommée les rend désirables et donc en proie à la production de masse. Son intégrité est donc menacée. Ce qui m’a le plus frappé en découvrant la Maison Carrosio, c’est le respect et l’amour de la tradition. Située dans la petite commune surélevée de Voltaggio près de Gavi, la boulangerie Carrosio est réputée dans toute la région piémontaise. La Famille Carrosio qui est d’une gentillesse incroyable, confectionne les « amaretti » depuis 1899 ! Aujourd’hui, c’est la 4ème génération qui est aux commandes de l’entreprise familiale, les frères et sœurs Luca et Giovanna sont aidés par leur père Gian. La cinquième génération est en marche, Nicola le fils de Luca âgé de seulement 4 ans a déjà commencé à aiguiser sa technique et pour le prouver il possède déjà son propre tablier !  

Chez les Carrosio, la fabrication des « amaretti » est un art. Les biscuits sont évidemment faits à la main et ont déjà conquis le monde entier puisqu’ils sont expédiés à New-York, en Russie et au Japon.


Voici le four où la magie opère, il fut installé en 1959

Les ingrédients de base que l’on retrouve dans la recette des « amaretti » sont des ingrédients très simples : un mélange d’amandes douces et amères de Bari, des blancs d’œuf, du sucre et un peu d’extrait de vanille. Les amandes sont passées dans un mixeur équipé d’une pierre de granit spécialement conçu pour ne pas absorber l’huile de l’amande car c'est la clé de la texture lisse et douce des « amaretti » et c’est pour cette raison qu’ils fondent dans la bouche ! Ces ingrédients sont ensuite mélangés, les biscuits sont formés et placés sur une plaque avant d’être arrosés de sucre glace sans gluten. Luca place ensuite les préparations dans le four sur une plaque légèrement inclinée pendant 15 minutes en prenant soin de laisser la porte ouverte afin de chasser l’humidité. Ce four impressionnant date de 1959. Il possède deux ouvertures, l’une (supérieure) est plus étroite et utilisée pour le pain. 


Père et fils préparent les amaretti à une vitesse folle !

Cela vous semble facile ? Observez-les dans l’action et vous comprendrez vite que la préparation demande une certaine dextérité ! Sur le papier la recette semble simple comme bonjour mais ce n’est pas le cas ! La chaîne de montage de Gian et Luca est incroyable. J’étais là, debout dans mon tablier totalement bouche bée. Même avec toute la bonne volonté du monde je n’aurais pas pu reproduire ce que je venais de voir sous mes yeux ! Les doigts de Luca s’enflamment et jouent avec la pâte. Les gestes sont précis et répétés. C’est un vrai spectacle qui se déroule devant moi !


Me voici à la tâche avec Gian !

Quelle belle journée ! Je me suis vraiment amusée ! La première fois que j’ai essayé de mettre la main à la pâte avec Gian ce fût un cauchemar ! Toutes mes tentatives de reproduction ont échoué ! Faire des « amaretti » c’est du sport croyez moi ! D’après Luca, mes doigts sont encore trop lents et maigrelets pour former correctement les biscuits !


Tout juste sortis du four !

Je vis en Italie depuis 4 ans, et cette expérience fut l'une des plus mémorable ! Réservez vous aussi un après-midi auprès de la famille Carrosio et découvrez tout comme moi les secrets de fabrication des "amaratti" ! 


Such fun!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close