Close
Comment j’ai appris à aimer New-York

Comment j’ai appris à aimer New-York

New-Yorkaise expatriée en Italie, Jackie nous raconte comment elle a appris à aimer sa ville natale.

Toute ma vie entière je n'ai connu que New-York. Contrairement aux voyageurs et à mes voisins américains, je ne me souviens pas avoir été -ne serait-ce qu'une fois- émerveillée et extasiée devant les écrans lumineux de Times Square, tout comme je ne me souviens pas avoir eu la sensation de me sentir minuscule au pied des gratte-ciel. La raison est simple, pour moi ces choses ont toujours été là et elles ont toujours fait partie de mon environnement. Je me souviens du jour où j'ai emménagé à Hell's Kitchen en 2004. J'étais la plus heureuse du monde mais peu à peu, mon amour inconditionnel pour New-York s'est transformé en un amour passionnel, mi-haine mi-amour. Heureusement aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre ! 

Lorsque je rentre à New-York pour voir ma famille c'est un plaisir de retrouver mon environnement. Ma ville. Ses vibrations. J'adore Milan et j'apprécie cet éloignement car finalement il me rapproche de ma ville natale et je ne vois plus que les bons côtés. 

La ville change tellement pendant mon absence ! Je verse une larme à chaque fois que je passe à Lincoln Square où s'élevait Barnes & Noble. Cette librairie était mon refuge. Mon repaire secret lorsque j'avais besoin de calme et d'échapper à l'agitation de la ville. Je pouvais rester ici des heures à réfléchir, perdue dans mes pensées. Et puis, je sortais toujours avec un livre à la main. Heureusement qu'il y a toujours la librairie "The Strand Bookstore". Une bénédiction et à la fois une malédiction puisque je pourrais tout acheter ! En particulier les livres à 1$ ! Je peux rester là une journée entière à feuilleter des centaines de pages afin de trouver les perles qui me suivront en Italie ! En général, je remplis mon sac à dos de bouquins que je vide ensuite dans ma valise – un mélange de trésors poussiéreux récupérés sur la bibliothèque de mes parents et mes nouvelles acquisitions !

Je n'ai jamais été l'un(e) de ses New-Yorkais(e) bien informé(e)s sur le moindre évènement de la ville. Je ne peux pas vous parler des derniers défilés de mode ni de la dernière galerie qui vient d'ouvrir dans le quartier de Nolita. Cependant, je suis incollable lorsqu'il s'agit de théâtre et de gastronomie ! 


Times Square

Quand je me rends à Times Square, le poumon de la vie théâtrale new-yorkaise, et que je vois la foule de touristes venus spécialement pour voir un spectacle de Broadway, je me dis qu'être née ici est un luxe ! Je peux me rendre au théâtre, aller manger une pizza et rentrer chez moi prendre une douche avant de ressortir pour boire un verre avec mes amis. Je repense à toutes ces productions incroyables comme Wicked et Chicago qui ont rencontré un énorme succès, Hamilton qui est déjà un grand classique et d'autres comme School of Rock ! Mais je ne pense pas qu'ils seront encore à l'affiche l'an prochain. 

Et comment ne pas parler gastronomie à New-York ? Chaque fois que je rentre chez moi, je ne peux pas m'empêcher de passer au moins trois fois chez Shake Shack à Madisson Square Park. Bien que j'apprécie la gastronomie italienne, il faut dire que le véritable hamburger de New-York et ses frites au fromage sont inégalables ! Cela me fait sourire de voir que dans mon ancien quartier Hell's Kitchen, résistent des adresses comme Wondee Siam sur la 9ème tout comme Kashaval et Casellula pendant que d'autres pointent le bout de leur nez ! 

Je peux encore acheter des tacos chez Tehuitzingo sur la dixième, Empellon s'est agrandi et Cosme est toujours une valeur sûre. Chinatown est toujours un quartier de choix pour déguster des plats asiatiques mais tout New-Yorkais qui se respecte sait que le meilleur restaurant asiatique est Flushing nel Queens et que le meilleur de la cuisine italienne t'attend dans le Bronx sur Arthur Avenue, le vrai "Little Italy". 

A Grand Central Terminal, les marchés de Noël occupent seulement un côté du Vanderbilt Hall. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'autre côté est occupé par le food market permanent Great Northern Food Hall

Dernier endroit cher à mon coeur, et pas des moindres : Central Park ! Toujours aussi unique, cet endroit magique occupera toujours une place de premier choix dans mon coeur de New-Yorkaise. Lorsque je vivais à New-York, je démarrais toujours ma journée par un petit footing à Central Park. Ici, je me suis très souvent entraînée pour les célèbres marathons. Je le traversais toujours pour passer de l'East Side au West Side et vice versa, et j'ai passé de nombreux week-end étendus sur une couverture dans le Sheep's Meadow.

New York m'a vu grandir, et si je suis celle que je suis, c'est grâce à elle. Ma ville fera toujours partie de moi. New York m'a rendu exigeante et a élevé mes expectatives: quand j'ai quitté la ville, je me suis retrouvée de nombreuses fois à me murmurer "Ceci n'aurait jamais eu lieu à New York." Mais comme tout le monde. 

Cette expatriation à Milan est une bonne chose, me voilà de nouveau amoureuse de New-York, et pour toujours cette fois ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close