Close
Salta, la porte nord de l’Argentine

Salta, la porte nord de l’Argentine

Bienvenue au nord-ouest de l’Argentine, à Salta, sur le deuxième plus haut plateau du monde « l’Altiplano » situé en plein cœur de la Cordillère des Andes et qui s’étend jusqu’au Pérou en passant par la Bolivie et le Chili. Un spectacle unique et inattendu !

L’Argentine est un pays gigantesque qui a tout à offrir : des espaces urbains comme Cordoba et Buenos Aires, des miracles de la nature comme les chutes d’Iguazù, des mondes à part comme les glaciers de Patagonie, le vignoble de Mendoza, les plages de Mar de la Plata et les déserts à perte de vue. Au nord-ouest, non loin des frontières chiliennes et boliviennes siège la province de Salta. Un concentré microcosmique des beautés de l’Argentine avec en plus les vignobles de Cafayate, des marais salants semblables aux déserts de sel boliviens, un désert rouge rocheux comme l’Atacama au Chili, les incroyables ruines de Quilmes et bien d’autres. 


La Ville de Salta en Argentine, photo by Federico Bellani

L'hiver austral est la meilleure période pour visiter Salta. Les journées sont ensoleillées mais l’air est sec : pas de chaleur étouffante ! La province de Salta est longtemps restée numéro 1 dans ma « top list » des choses à faire avant de mourir. J'espère que ces conseils vous seront utiles ! La meilleure façon de visiter la région est de choisir la Ville de Salta comme base (il y a un aéroport) et d’explorer ensuite toutes les merveilles de la région. Il faut consacrer cinq ou six jours sur place : trois jours autour de Tolar Grande et un jour et demi à Quebrada de Purmamarca et Salinas Grandes. Voici un itinéraire à toute épreuve -testé et approuvé- pour vous aider à comprendre comment visiter l’incroyable région de Salta.


Cabildo du 18ème siècle à Salta, photo by Federico Bellani

Salta la Linda. L’aéroport de Salta se situe à seulement 15 minutes du centre. Point plus que positif pour les voyageurs qui ne souhaitent pas perdre de temps. Salta compte de nombreux « boutique-hôtel » ce qui en fait une base parfaite pour explorer la région. Salta la Linda a été fondée en 1582 et offre aux touristes un large éventail d’attractions qui combinent culture, nature et design. Ici, vous pourrez visiter le canyon Quebradas ou profiter des nombreux tours organisés dans la région, sur plusieurs jours. Sur la Place Centrale, vous pourrez voir la charmante Cathédrale et son architecture coloniale et le « Cabildo » du 18ème siècle avec un jardin verdoyant bordé d’orangers. Remplie de bars et de café, la place s’anime à la tombée de nuit. Ambiance ! Les maisons coloniales multicolores à deux étages capturent la lumière du soleil et donnent au lieu une atmosphère magique. Salta est située dans la Vallée Lerma, à 1 152 mètres au-dessus du niveau de la mer, aux contreforts des montagnes des Andes. Le ciel bleu et l’air sec font de cette région un environnement parfait. Mais ce qui vous attend à l’extérieur de la ville est encore plus spectaculaire. 


Puna, Argentine; photo de Federico Bellani

Altiplano, Puna et Tolar Grande. Quoique loin du confort urbain de Salta, si vous vous trouvés dans cette partie du monde, vous ne devez absolument pas manquer la visite du petit village de Tolar Grande et la découverte de l’Altiplano, Puna de Atacama et les salars qui bordent votre chemin. Débutez votre visite par Tolar Grande (3 jours et 2 nuits). Je vous conseille de vous offrir les services d’un guide car le territoire est compliqué et potentiellement dangereux. La balade en voiture d’un jour entier de Salta à Abra GalLo (4 630 mètres de haut) vous emmène dans un autre monde. Des montagnes grises remplies de cactus et de lamas, voici le décor local de Punta de Atacama, la partie de l’Altiplano qui s’étend du nord du Chili à l’Argentine, en passant par la Bolivie occidentale et le Pérou du sud avec une hauteur moyenne de 3 750 mètres. Les touffes d’herbes vertes et jaunes se balancent au rythme du vent froid. A cette altitude, les seules choses qui se déplacent en plus de votre 4X4 sont le vent, et au loin, les troupeaux de vigognes sauvages. Au fil des heures, le soleil envahit les montagnes antiques. Les nuances de couleurs apportent un souffle nouveau et le ciel bleu est d’une beauté rare. Je n’ai jamais vu cela ailleurs. La liste des merveilles de la nature qu’offrent cette région est impossible à établir. Durant cette visite d’une dizaine d’heures en voiture, vous en prendrez plein les yeux, du « Desierto del Diablo » et sa teinte rouge sang à l’immensité des salars … Un voyage inoubliable.  


Ojas del Mar, Argentine; photo de Federico Bellani

Après votre première nuit à Tolar Grande, vous vous déplacerez dans un paysage martien et lunaire. La visite commence par une excursion à Ojos del mars, six petits lacs d’eau salée situés dans une zone salante (magnifiquement blanche) juste à l’extérieur du village. Ces puits d’eau, bordés par des croûtes de sel, offrent de belles couleurs bleutées accompagnées du reflet des montagnes environnantes. Ces puits sont composés de stromatolithes, microbes et bactéries qui formèrent la roche organique calcaire il y a 3 500 millions d’années. Ces formations ont permis de modifier l’atmosphère de la terre. Le stromatolithe est généralement devenu fossile et il reste très peu de lieux sur la planète où existent encore des stromatolithes vivants. De là, vous serez à la tête de Salar de Arizaro, le 6ème plus grand salant du monde où vous pourrez admirer « le Cône d’Arita ». 


Vulcano Lullaillaco; photo de Federico Bellani

Votre périple de Salta à Tolar Grande par la spectaculaire Quebrada del Toro vous conduira à San Antonio de los Cobres, un village laid et poussiéreux, pour lequel un arrêt est obligatoire, et pas seulement parce que San Antonio mène à Puna. Le Tren a Las Nubes (le train des nuages) et un service de train qui connecte le nord-ouest de l’Argentine avec la frontière chilienne. Il traverse la chaîne de montagnes des Andes à plus de 4 220 mètres au-dessus du niveau de la mer, et il est le cinquième chemin de fer le plus haut du monde. A l’origine, il fut construit pour des raisons économiques et sociales. C’était la ligne commerciale principale entre l’Argentine et le Chili. Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à cette zone, choisissez un tour qui inclut le trajet en train de Salta à San Antonio et rentrez en bus en passant à côté de Salinas Grandes. 


Salinas Grandes, Argentine; photo de Federico Bellani

Aventurez-vous dans la province de Jujuy : Salinas Grandes, Purmamarca avec un tour privé au départ de San Antonio de los Cobres jusqu’à Salinas Grandes et ensuite Purmamarca dans la région de Jujuy. Las Salinas se situe à une altitude moyenne de 3450 mètres au-dessus du niveau de la mer et couvre une zone de 212 km2. La plaine blanche s’étend à perte vue ! Une zone idéale pour une séance photo inoubliable. Vous obtiendrez des effets spectaculaires. Rejoignez Quebrada de Purmamarca, la zone spectaculaire de Quebrada de Humahuca, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2003. La Colline des sept couleurs entoure la ville de Purmamarca et offre une expérience vraiment singulière. La ville en elle-même est très touristique et manque un peu d’authenticité (avec de nombreux cafés et boutiques artisanales, vous trouverez aussi les meilleurs empanadas), mais il fait bon prendre un bain de foule après avoir passé quelques jours isolés. 


The Cerro de los Siete Colores (Colline des septs couleurs); photo par Federico Bellani

Conseils, adresses et délicatesses. Si le but réel du voyage est de s’aventurer dans Puna et ses déserts, nous ne sommes jamais contre un peu de confort et de divertissements. A Salta, vous avez l’embarras du choix lorsqu’il s’agit de boutique-hôtel. Juste à l’extérieur de la ville, vous trouverez -l’élégamment nommé- Finca Valentina. Un paradigme de culture et design gaucho où l’on mange une délicieuse cuisine aux notes italiennes (le propriétaire est italien). Dans le centre de la ville, le Balcon de la Plaza se trouve à deux pas de la Place Centrale. L’hôtel dispose de jolies chambres décorées d’un artisanat local lui donnant un style authentique et à la fois moderne. Le stupéfiant Legado Mitico est l’option la plus luxueuse ! La suite est incroyable : lit à baldaquin, terrasse romantique et salles de bains splendides (oui il y a deux salles de bains !) … Comme partout en Argentine, la spécialité culinaire à Salta c’est la viande, servie en GRANDE quantité ! Si les parillas et empanadas (celles de Salta sont cuisinées au four et non frites sont des valeurs sûres, il faut absolument expérimenter les Tamales ! Des petits pains de maïs, sucrés ou salés, cuits le plus souvent à la vapeur. Plus difficile à trouver mais pourtant si délicieux : Le Locro, un plat traditionnel des Andes. Plus léger en viande, le Locro est préparé à base de maïs, haricots, chorizo, bœuf et légumes (oignons et poivrons). 


Le Désert u Diable, Argentine; photo de Federico Bellani

N’oublions pas les vins de la région : du Malbec aux vins locaux ! Prenez note du Torrontes, un raisin cultivé seulement à Salta utilisé pour la production de vin blanc aux notes sucrées. Le cidre est également une spécialité locale. A Salta découvrez la Quilmes, une bière artisanale et la « me echo la burra » que l’on traduirait : coup de pied dans l’âne ! Pour vivre une soirée animée dirigez-vous vers l’un des nombreux « penas » de Salta, des halls de musique folklorique traditionnelle où les locaux apportent leurs guitares et se relaient pour jouer et chanter devant la foule qui danse. Bien que touristiques, La Vieja Estacion ou encore Balcarce sont des lieux entièrement dédiées à la nuit. Un conseil : les musiciens ont tendance à impliquer le public alors si vous êtes un peu timides, choisissez une table éloignée !

 


Cono de Arita, Argentina; photo by Federico Bellani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close