Close
Voyager en solitaire: conseils d’une experte

Voyager en solitaire: conseils d’une experte

Nous avons interviewé une experte des voyages en solo pour qu’elle nous raconte son parcours et qu’elle nous donne de précieux conseils.

Nous avons tous au moins une fois fantasmé à l’idée de tout quitter et de partir à l’aventure, tout seul, sans avoir de compte à rendre à personne. Cependant, à cause des efforts à fournir et des peurs qui nous barrent la route, nous ne réussissons même pas à partir seul le temps d’un weekend.
Francesca Di Pietro a fait du voyage en solitaire une véritable profession. Elle est ce que nous pourrions appeler une voyageuse professionnelle. Elle s’occupe de psychologie touristique (et de bien d’autres choses encore) et aide les personnes à voir le voyage comme un instrument pour grandir. Elle voyage seule autour du monde depuis 2011 et son blog, Viaggiare da Soli (voyager seul), est une mine d’inspiration particulièrement utile à tous ceux qui souhaitent se lancer et faire un voyage en solitaire mais aussi à ceux qui sont déjà habitués à le faire et qui veulent des conseils de vrais professionnels.
Francesca nous a parlé un peu d’elle et a eu la gentillesse de partager avec nous quelques-uns de ses précieux conseils.

1. Francesca, où sont tes racines?

Je suis napolitaine, j’ai déménagé à Rome à 18 ans pour mes études, j’ai étudié la Psychologie à la Sapienza et puis j’ai travaillé environ 10 ans aux ressources humaines d’une grande entreprise. En 2011 j’ai quitté l’entreprise et je me suis octroyée un an pour penser et voyager. C’est alors que j’ai décidé de créer mon site viaggiaredasoli.net en 2012.

2. Qu’est-ce qui t’a poussé à fonder « Viaggiare da soli »?

Le fait que, alors que je voyageais à travers le monde, je ne rencontrais jamais d’italiens qui voyageaient seuls, particulièrement dans les auberges de jeunesse, sac-à-dos sur les épaules. C’est ainsi que j’ai pensé que c’était probablement à cause d’une idée erronée du voyage en solitaire et j’ai commencé à écrire et à en parler pour essayer d’éradiquer certains préjugés qui conditionnent les choix de nombreuses personnes.

3. Quel a été ton premier voyage toute seule et quel était le dernier?

Le premier en Turquie en 2008, le dernier au Vietnam en septembre.

4. Qu’est-ce qui te plait dans le fait de voyager toute seule?

La liberté et la sensation de « pouvoir » que cela procure. Parce que lorsque l’on voyage seul, on se sent omnipotent, on peut faire tout ce que l’on veut sans limite et sans culpabilité (vous pouvez rencontrer de nombreuses personnes, sûrement plus que lorsque vous voyagez en groupe ou en couple).

5. Quels peuvent être en revanche les aspects négatifs d’une telle expérience?

Personnellement je n’en connais pas beaucoup, il est parfois fatigant de porter tous ses bagages et de n’avoir personne pour garder son sac-à-dos pendant que vous vous précipitez aux toilettes. Un autre problème peut aussi être l’aspect économique. Il est vrai qu’à deux il est plus facile d’amortir les dépenses, de l’hébergement aux transports, et c’est un aspect important. Au cours de mes voyages il m’arrive de rencontrer des personnes avec qui je partage certaines choses pendant quelques jours pour réduire les dépenses mais cela n’arrive que si je pars pendant longtemps et si nous avons la chance d’aller dans la même direction. Le seul aspect vraiment négatif est lorsque l’on tombe malade et que l’on doit se débrouiller tout seul, cela peut être fatigant et décourageant.

6. As-tu déjà été confrontée à des situations dangereuses ou peu agréables lors de tes voyages? Si oui, comment les as-tu affrontées?

Non, je ne me suis jamais retrouvée dans une situation dangereuse. Il m’est cependant arrivée de me faire mal et de ne plus pouvoir marcher: j’ai appelé mon assurance et un chauffeur qui était aussi interprète m’a emmenée à l’hôpital. Heureusement j’ai été vite remise sur pied et j’ai recommencer à voyager.

7. Lorsque que tu ne voyages pas seule, qui est/sont ton/tes compagnon(s) de voyage préféré(s)?

Mon amie Margherita: nous avons des goûts très similaires, un style de vie très similaire, et nous sommes très indépendantes. Quand nous sommes ensemble, nous ne nous ennuyons jamais et nous savons que nous pouvons nous séparer et faire des choses complètement différentes sans nous sentir coupables.

8. Trois choses qui selon toi sont indispensables pour voyager en solitaire que tu conseillerais aux lecteurs de Musement?

Ne pas avoir de préjugés, parler au moins l’anglais et toujours sourire lorsque vous rencontrez quelqu’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close