Close
5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Alcatraz

5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur Alcatraz

56 ans après sa fermeture, la prison fédérale d’Alcatraz n’a pas fini de nous intriguer. Découvrons ensemble 5 choses que vous ne saviez peut-être pas au sujet de The Rock.

Alcatraz, étape incontournable lors d’un séjour à San Francisco, est l’un des sites touristiques les plus fréquentés des États-Unis et sûrement l’un des lieux les plus captivants et à l’histoire la plus fascinante au monde. Cette légendaire prison fédérale de haute sécurité, de laquelle on disait qu’il était impossible de s’évader, est aussi réputée pour avoir accueilli entre ses murs des criminels tout autant légendaires, comme Al Capone, George « Machine Gun » Kelly ou encore Henri Young, rendu célèbre grâce au film Meurtre à Alcatraz.
Apprenons-en plus sur l’histoire et les secrets de cette prison si tristement célèbre.

1. Une histoire liée à celle des Amérindiens

Avant d’avoir été découverte par l’explorateur espagnol Juan Manuel de Ayala en 1775, on raconte que l’île d’Alcatraz était parfois fréquentée par les Amérindiens Ohlone qui s’y rendaient pour ramasser des œufs de pélicans, véritables habitants de l’île. C’est d’ailleurs Juan Manuel de Ayala qui aurait donné son nom à l’île, alcatraz en espagnol signifie en effet « fou de Bassan ».

Après que la prison fédérale ait fermé, en 1963, l’île fut occupée de manière pacifique en 1969 et pendant 19 mois par un groupe de militants Amérindiens de l’American Indian Movement. En moins d’un mois, de 78 ils devinrent environ 600, venant de nombreuses tribus différentes. Ils rédigèrent avec ironie et intelligence la proclamation We hold the Rock! ou « Nous tenons le Rocher! ».

2. Alcatraz n’a pas toujours été un pénitencier de haute sécurité

C’est dans les années 1850 que fut posée la première pierre à Alcatraz qui devint une forteresse militaire abritant le tout premier phare de la côte ouest américaine. Au début du siècle suivant, en 1909, l’île devint une prison militaire et puis enfin, de 1934 à 1963, la prison fédérale de très haute sécurité que nous connaissons tous. La prison fédérale a été construite pour servir de modèle aux États-Unis, un pénitencier duquel il était impossible de s’échapper et dans lequel n’étaient accordés que très peu de privilèges aux détenus, sachant qu’en dehors d’un peu de nourriture, d’un endroit où dormir, de vêtements et d’assistance médicale en cas de besoin, tout le reste était déjà un privilège. Ainsi, la règle n°5, la plus célèbre du règlement intérieur d’Alcatraz, disait « Vous avez le droit d’être logés, nourris, blanchis, et soignés si nécessaire. Rien d’autre ne vous est dû. »

3. Les évasions

Un pénitencier hautement sécurisé, entouré de falaises abruptes, de l’océan Pacifique aux puissants courants d’eau glacée et disposant d’un gardien pour 3 détenus, autant vous dire qu’Alcatraz était réputée pour être une prison de laquelle il était impossible de s’échapper. Pourtant, au cours des 29 années où elle était en fonction, 36 détenus ont tenté le coup mais seulement cinq d’entre eux n’ont pas été retrouvés. Ils sont tous présumés noyés. Un doute flotte cependant sur l’évasion la plus connue, rendue célèbre par Clint Eastwood lorsqu’il réalisa en 1979 L’Évadé d’Alcatraz. La famille des frères Clarence et John Anglin qui se sont évadés en 1962 avec Frank Morris est convaincue que les trois hommes aient réussi leur évasion. Ils disent avoir reçu à plusieurs reprises pour Noël des cartes venant probablement des deux frères et au sujet d’un cliché de deux hommes travaillant dans une ferme, ils affirment qu’il s’agit de Clarence et John.

4. Un tunnel secret

En février dernier, des archéologues de l’université américaine de Binghamton ont découvert et révélé l’existence d’un tunnel qui relie la prison au continent. Le tunnel, parfaitement conservé et situé à quelques mètres seulement de la surface de la terre, aurait été construit en 1860, à l’époque où la prison était encore une forteresse militaire. L’entrée du tunnel est située dans la cour du pénitencier et parcourt toute la prison grâce à un ingénieux système de ventilation. Plus de cinquante ans après sa fermeture, The Rock n’a pas fini de nous surprendre.

5. Et aujourd’hui

En 1973 Alcatraz a été ouverte au public et est depuis 1986 classée au registre des monuments historiques appartenant au patrimoine des États-Unis. L’île est gérée par le service des Parcs Nationaux qui s’occupe de conserver le monument mais aussi de protéger les nombreuses espèces d’oiseaux qui y vivent et qu’il est possible d’observer si vous visitez la prison. Hormis l’intérieur du pénitencier, vous pourrez aussi admirer les Jardins d’Alcatraz qui ont surtout été créés par les familles des gardiens et du personnel qui vivaient sur l’île et qui ont été restaurés en 2003 après avoir été abandonnés à la fermeture de la prison. Si le temps le permet, les visiteurs peuvent aussi jouir d’une très belle vue sur San Francisco depuis la cour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close