Close
6 tableaux incontournables de Klimt

6 tableaux incontournables de Klimt

Des tableaux inspirés de la bible à la mythologie en passant par la société viennoise, Musement se penche sur six œuvres essentielles peintes par l’artiste autrichien Gustav Klimt.

Vienne est probablement aussi célèbre pour Klimt que pour ses cafés. Peintre symboliste et représentant majeur du courant artistique de la Sécession viennoise, Gustav Klimt (1862-1918) est l’un des artistes autrichiens les plus célèbres. Connu pour avoir franchi les frontières établies, Klimt a obtenu une bourse pour étudier à la prestigieuse École des Arts Appliqués de Vienne, où il a reçu une formation artistique classique. Au fur et à mesure de sa carrière, il s’est écarté de sa formation conservatrice et a développé son propre style, où l’or et la géométrie jouent un rôle fondamental.
Si ses peintures sensationnelles sont des chefs-d’œuvre de fantaisie et d’imagination, son œuvre témoigne également de son amour pour les femmes. Il a eu d’innombrables maîtresses et a engendré quatorze enfants au cours de sa vie. Protagonistes de sa vie et de ses œuvres, les femmes de Klimt sont sensuelles, érotiques et même mystérieuses. Voici un aperçu de six tableaux incontournables de Gustav Klimt.

1. Le baiser, 1907-08

Ce tendre tableau représente un couple au milieu d’un champ de fleurs. Les yeux fermés de la femme renforcent l’effet des lèvres de son amant qui lui embrasse la joue. Ses mains tiennent son visage pendant qu’elle enroule son bras autour de son cou. C’est tellement beau et intime qu’on se sent presque comme un voyeur face à une scène particulièrement intime. Il y a de l’or, de l’argent et du platine, et beaucoup de formes géométriques comme des tourbillons et des rectangles. Où: Palais du Belvédère à Vienne

2. Portrait d’Adele Bloch-Bauer I, 1903-07

Ce tableau mériterait un article à lui seul. D’ailleurs, il est le sujet d’un film entier, La femme en or (2015). Volée par les nazis puis revendiquée par l’Autriche, cette peinture a fait l’objet d’un procès de près de dix ans entre Maria Altmann, la nièce du sujet de ce portrait, et la République d’Autriche. Altmann a finalement eu gain de cause et a vendu l’œuvre, qui est maintenant exposée à la Neue Galerie de New York. (Note: le MoMA abrite le Portrait d’Adele Bloch-Bauer II).

3. Danaë, 1907

Qui de mieux pour dépeindre le personnage mythologique que Zeus a fécondé par une pluie d’or qu’un artiste réputé pour sa période or? Klimt a représenté Danaë endormie nue, dans une position presque fœtale, tandis que Zeus descend sur elle sous forme de pièces d’or. Il s’agit sans aucun doute de l’un des tableaux les plus érotiques de l’artiste. Danaë a l’air si paisible dans son sommeil qu’une fois de plus, le tableau provoque une sensation de voyeurisme. Où: Galerie Wurthle à Vienne.

4. Judith et Holopherne, 1901

De la mythologie à la bible. Plusieurs artistes comme Le Caravage et Artemisia Gentileschi ont représenté cette scène, et Klimt a choisi de la représenter dans son style caractéristique: avec beaucoup d’or et en mettant l’accent sur la femme – à tel point que seule une petite partie de la tête d’Holopherne apparaît sur la photo. Si vous reconnaissez son visage, c’est parce qu’Adele Bloch-Bauer a posé pour Judith. Où: Le Belvédère à Vienne

https://www.instagram.com/p/B_XFwh_IWHp/

5. Les Trois Ages de la femme, 1905

Cette peinture poignante représente trois femmes différentes dans trois phases de la vie, représentant ainsi le cercle de la vie: une jeune femme tenant sa petite fille dans ses bras tandis qu’une femme plus âgée se tient à côté d’elles. L’œuvre se caractérise également par un fort sentiment de tendresse. Où: Galleria Nazionale d’Arte Moderna, Rome

6. Beethoven Frieze, 1901-02

Klimt a peint ce qui était censé être une œuvre temporaire en l’honneur du compositeur homonyme pour la 14e exposition sur la Sécession viennoise. Heureusement pour tous les admirateurs de Klimt, cette œuvre fait partie de l’exposition permanente du lieu après avoir été mise de côté pendant plusieurs années. Klimt s’est inspiré de l’interprétation de Richard Wagner de la 9e Symphonie de Beethoven. Où: Le bâtiment de la Sécession à Vienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close