Close
7 oeuvres d’art à voir d’un oeil différent

7 oeuvres d’art à voir d’un oeil différent

Voici les secrets qui se cachent dans les oeuvres les plus importantes et les plus célèbres de l’histoire de l’art.

Si Walt Disney, véritable génie artistique du siècle dernier, cachait des messages subliminaux et des images ambiguës dans ses dessins animés, les artistes majeurs de l’histoire de l’art n’étaient sûrement pas en manque: les tableaux et les fresques des génies comme Léonard de Vinci et Michel-Ange, cachent de nombreux mystères et secrets que seul un oeil attentif -aidé par le guide approprié- peut déceler. Nous vous révélons quelques uns des secrets qui se cachent dans les oeuvres les plus importantes et les plus célèbres de l’histoire de l’art.

1. Le secret dentaire de la Joconde

La Joconde de Léonard de Vinci est peut être l’une des oeuvres les plus mystérieuse et fascinantes au monde (même si, à dire vrai, les autres oeuvres de Léonard de Vinci ne plaisantent pas non plus). Tous ceux qui visitent le Louvre essaient de comprendre le secret de son regard troublant et de son sourire mystérieux mais c’est Joseph E. Borkowski, un critique d’art américain, qui l’a dévoilé: cette expression ambiguë sur le visage de Monnalisa est probablement due au fait que la femme n’avait pas de dents au moment où on en a fait le portrait. Grâce au support des instruments de technologie sophistiquée, Borkowski a découvert des cicatrices autour des lèvres de la Joconde qui indiqueraient une opération d’extraction de ses dents antérieures. La position de sa bouche ainsi que son sourire si mystérieux indiqueraient l’absence des dents antérieures.


La Joconde, Léonard de Vinci

2. Des symboles cachés dans un panier à fruits

Le Caravage est lui aussi l’un des artistes italiens les plus controversés de l’Histoire et ses tableaux ont révolutionné pour toujours la technique du clair obscur. Dans la toile Le Souper à Emmaüs, Jésus ressuscité se révèle à ses disciples et la révélation arrive jusqu’aux yeux du spectateur à travers certains des symboles de la chrétienté bien cachés dans un lieu insoupçonné, le panier à fruits au premier plan sur la table en bois. Le raisin noir représente la mort, le raisin blanc la vie chrétienne, la pomme est naturellement le symbole de la tentation et du Diable; l’ombre du panier quant à elle adopte la silhouette d’un poisson, le symbole à travers lequel les chrétiens persécutés se reconnaissaient entre eux à l’époque romaine. 

3. La dévergondée Madame X

Le tableau fascinant de John Singer Sargent qui dépeint la superbe Virginie Amélie Avegno Gautreau nous apparait comme un élégant dessin. À l’époque, il fit pourtant scandal et c’est pourquoi il subit une modification presque invisible à nos yeux de spectateurs ignorants. Les épaulettes de sa robe si somptueuse avaient été peintes tombante dans une pose considérée comme trop érotique et sensuelle pour le public parisien pudique de 1884. Le tableau scandalisa à tel point que Singer Sargent dû le modifier en ajustant la place des épaulettes. Il quitta ensuite Paris et vendit le tableau au Met où l’on peut l’admirer encore aujourd’hui. 


Portrait de Madame X, John Singer Sargent Photo credit: Sharon Mollerus on VisualHunt / CC BY

4. Mozart était un franc-maçon?

Nous sommes habitués à voir dans les musées des hommes appartenant à d’importantes familles dont on a fait le portrait en perruque et uniforme. L’une des poses typiques qu’ils adoptent est celle qui veut que la main soit enfilée dans la poche de la veste à hauteur de ventre (comme le faisait Napoléon). Mais saviez-vous que cette pose indique l’appartenance à l’ordre des franc-maçons, à l’acceptation de ses règles et de sa hiérarchie? Dans le portrait que fit Antonio Lorenzoni à Mozart, le célèbre musicien se tient précisément comme ça.

5. Vol de vedette dans le portrait des époux Arnolfini

Le Portrait des Époux Arnolfini est très connu: le tableau de Jan van Eyck de 1434 est caractérisé par des couleurs intenses, une texture qui a du corps et un soin du détail qui rend les tissus et les cristaux presque tangibles. Il a aussi été rendu célèbre dans la culture pop grâce au générique de la série télévisées Desperate Housewives. Dans la pièce où sont représentés les Arnolfini un miroir élaboré est présent au fond de la salle; si vous regardez attentivement il est possible d’entrevoir deux fissures qui se reflètent dans le miroir, miroir qui ne reflète pas comme il le devrait les protagonistes de la scène. Dans le reflet vous pouvez apercevoir un minuscule auto portrait de Jan van Eyck qui salue d’un signe de main. 


Le portrait des époux Arnolofini, Jan van Eyck. Photo credit: Cea. on VisualHunt / CC BY

6. Klimt ayant des problème avec le mari de sa muse

L’un des tableaux les plus célèbres de Klimt est le superbe Portrait d’Adèle Bloch-Bauer. La muse de Klimt était une femme mariée et son époux, Ferdinand Bloch-Bauer était très jaloux et décida de se venger d’une manière insolite: il commanda à Klimt des centaines d’ébauches du tableau de manière à ce que l’image de la femme devienne une source d’ennui pour le peintre. Étonnamment, cela fonctionna. 

7. L’intelligence supérieure de la chapelle Sixtine 

La Chapelle Sixtine a été construite entre 1475 et 1481 à l’époque du Pape Sixte IV et fut décorée des fresques des peintres italiens les plus importants comme Botticelli, Perugino et Pinturcchio. Comme tout le monde le sait, la voûte et les parois au-dessus de l’autel portent la signature de Michel-Ange. Ce lieu merveilleux qui chaque année accueille des dizaines de millions de visiteurs cache un secret visible uniquement à la juste distance et par un oeil particulièrement attentif: dans la Création d’Adam, les anges qui soulèvent Dieu, Dieu lui-même et son manteau ainsi que les anges qui l’entourent forme la silhouette d’un cerveau humain. 


La création d’Adam, Michel-Ange. Photo credit: empeiria on VisualHunt.com / CC BY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close