Close
8 destinations éco-friendly dans le monde

8 destinations éco-friendly dans le monde

Du Costa Rica à San Francisco en passant par les îles Palau, Musement fait le tour de 8 destinations éco-friendly à découvrir aux quatre coins de la planète.

À une époque où la situation environnementale mondiale est quelque peu désastreuse, certains pays s’engagent plus que d’autres pour la sauvegarde de notre planète et le développement durable.
Qu’elles se distinguent de par leur innovations technologiques, leurs politiques urbaines ou leur écosystème et leur biodiversité particulièrement bien préservés, Musement lève le voile sur 8 destinations éco-friendly à découvrir dans le monde. Et pour un séjour à l’enseigne de l’éco-responsabilité, suivez nos 5 conseils pour voyager éco-friendly.

1. Oslo

Oslo, ville éco-intelligente, s’est distinguée depuis plusieurs années pour avoir adopté et mis en pratique des projets de constructions urbaines durables, visant à réduire un maximum l’empreinte carbone. C’est à juste titre que la Commission Européenne l’a désignée Capitale verte européenne pour 2019. Un séjour dans cette Smart City et surtout dans le nouvel éco-quartier de Vulkan vous permettra de découvrir ce que seront, nous l’espérons, les villes de demain.

2. Vancouver

Saviez-vous qu’à Vancouver les énergies renouvelables représentent 90% des énergies utilisées en ville? Véritable ville modèle en Amérique, Vancouver vous séduira avec ses immenses parcs arborés, ses nombreuses pistes cyclables et ses rues piétonnes ponctuées ici et là par d’agréables jardins communautaires.

3. Bhoutan

Enclavé entre le Nord de l’Inde et la Chine, ce petit royaume himalayen grand comme la Suisse est le seul pays au monde à avoir un bilan carbone négatif. Le Bhoutan n’est ouvert au tourisme que depuis 1974 mais chaque touriste qui s’y rend contribue à soutenir le développement durable dans le pays. Il est en effet nécessaire de payer un forfait quotidien incluant une taxe liée au développement durable d’un peu plus de 60$ par jour.

4. Le Costa Rica

Le Costa Rica est une destination éco-touristique qui s’est affirmée en tant que tel depuis des années. En 1997 déjà, un label de certification pour la durabilité touristique a été mis en place dans le but d’encourager le développement du tourisme éco-responsable auprès des structures locales. Dans ce petit pays d’Amérique Centrale où plus de 25% du territoire est déclaré parcs nationaux, réserves fauniques et terres protégées, vous vous sentirez forcément en harmonie avec l’environnement qui vous entoure et s’offre à vous. Pour des vacances 100% sous le signe du développement durable, choisissez de séjourner dans l’une des nombreuses éco-lodges du pays, comme par exemple l’incroyable et innovante Finca Rosa Blanca Coffee Plantation Resort.

View this post on Instagram

¿Cómo llevo viajando casi 4 años por el mundo? 👉¿Recuerdas el TACO 🌮 del que te hablé hace una semana? (T)ransporte, (A)lojamiento, (C)omida y (O)cio. Hoy hablaremos del segundo elemento: Gastar menos en (A)lojamiento 🏠 (🛑 Si aun no has leído mis posts sobre Como ahorrar para un viaje o Gastar Menos en Transporte, dales una mirada también 😄) 👉 Tus gastos en alojamiento dependerán del lugar en el que te hospedes. No es lo mismo quedarte en un hostal que en un Resort 5 Estrellas, no? 💸 Hay 3 tipos de alojamiento: El pagado, el gratuito y el canjeable por trabajo. 1️⃣ Pagado: Hostales, Hoteles y Airbnb. Los hostales son el perfecto lugar para conocer mas viajeros y gastar menos 💵. En Asia los hostales van de 2-3 dólares en adelante mientras que en Europa y Australia el promedio es de 17 dólares la noche. En America Latina hay hostales de 5 dólares en muy buenas condiciones 📝 Te recomiendo usar @bookingcom @hostelworld y @agoda. La otra opcion es @airbnb, una plataforma donde te puedes hospedar en casas privadas con precios muy razonables. 2️⃣ Gratuito: Couchsurfing, Acampar y Redes Sociales. @couchsurfing es una pagina que te permite hospedarte en casa de locales de manera gratuita. La idea es que tu también puedas hospedar a alguien en algún punto👂Consejo: envía cuantas solicitudes puedas ya que a veces los anfitriones se demoran en responder o incluso ni lo hacen. Lee bien la descripción también para no llevarte sorpresas. 😉 ¿Acampar?⛺️ Yo viajé 8 meses con carpa 🙌🏻. Asegúrate que sea legal acampar a donde estás. Hay lugares que alquilan el espacio por precios bajos para uses su cocina y baños.📱Redes sociales muchas personas me han hospedado a través de Facebook e Instagram (a todos, gracias!). La mayoría son amigos o conocidos, pero gracias a las RS me pude comunicar con ellos. 3️⃣ Canjeable. Trabajar a cambio de alojamiento y comida. Para ello te recomiendo @workawayinfo y @helpxnet donde encontraras distintos trabajos dependiendo del lugar que visitas. Es una gran oportunidad para ahorrar y aprender algo nuevo. ⚠️ La prox semana seguimos, por ahora guarda esta publicación para que accedas a estos consejos mas fácilmente 💪🏼😁 📸 @bratosiewicz

A post shared by Felipe Villegas Múnera (@backpackinglawyer) on

5. San Francisco

On le sait bien, les États-Unis sont l’un des plus grands pollueurs au monde. Pourtant, certaines villes, comme San Francisco, ont adopté des mesures politiques pour favoriser le développement durable. Ainsi, The City by the Bay est devenue une ville pionnière pour la préservation de l’environnement et a pour but d’atteindre le « zéro déchet » en 2020 (elle est déjà à 80% de son objectif).

6. Oman

La péninsule arabique est rarement associée à l’écologie. Pourtant, le Sultanat d’Oman encourage vivement le développement du tourisme éco-responsable et promeut la richesse de son patrimoine naturel qu’il est possible de découvrir à travers le trekking en montagne, le snorkeling, les excursions en VTT et les visites guidées des plantations de roses au printemps.
Actuellement en construction, le Jardin Botanique d’Oman, à Mascate, ne devrait pas tarder à ouvrir ses portes. Le projet est né pour protéger la biodiversité locale et sauvegarder des espèces végétales en voie de disparition dans un complexe à l’empreinte écologique réduite.

7. Nouvelle Zélande

Impossible de parler de destinations éco-friendly sans mentionner la Nouvelle Zélande, son écosystème et sa nature particulièrement bien préservée. C’est le paradis en somme pour les amoureux des excursions dans des terres sauvages à la découverte d’une faune et d’une flore incomparables. Cependant, le pays doit faire face à de nombreuses problématiques environnementales, notamment à cause du tourisme de masse. Par conséquent, à partir du 1er octobre prochain, tout touriste entrant sur le sol néo-zélandais devra payer une éco-taxe appelée IVL (International Visitor Conservation and Tourism Levy), d’un montant de 35 dollars néo-zélandais dans le but de contribuer à la transition écologique du pays et à la préservation de l’environnement.

8. Palau

Les îles Palau sont un véritable paradis pour la plongée sous-marine et sont donc très appréciées des touristes qui malheureusement n’ont pas toujours une conscience écologique aguerrie. Pour éviter que l’écosystème merveilleux de cet environnement unique ne se détériore davantage (sans parler des conséquences dramatiques du réchauffement climatique qui se font sentir chaque année un peu plus) en 2017 la République des Palaos a adopté une politique touristique qui n’est pas passée inaperçue. Chaque touristique souhaitant se rendre sur l’île doit au préalable faire tamponner son passeport et signer le serment de Palau. Il s’agit d’un texte rédigé par les enfants du pays, qui engage les visiteurs à respecter l’environnement et à ne laisser aucune trace qui ne puisse être effacée. Seulement une fois l’engagement écologique signé, le visa est accordé au touriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close