Close
Expo. Marie Curie, une femme au Panthéon: 3 bonnes raisons d’y aller

Expo. Marie Curie, une femme au Panthéon: 3 bonnes raisons d’y aller

Le 4 mars prochain se conclura l’exposition au Panthéon consacrée à Marie Curie et Musement vous propose trois bonnes raisons de vous y rendre avant qu’il ne soit trop tard!

À l’occasion des 150 ans de la naissance de Marie Curie, la nef du Panthéon de Paris abrite l’exposition « Marie Curie, une femme au Panthéon ». Un titre évocateur qui dévoile la volonté de rendre hommage à la scientifique la plus célèbre du XXème siècle mais aussi à la femme qui se trouve derrière ce nom légendaire et de mettre en lumière les motifs pour lesquels elle repose au Panthéon parmi « les Grands Hommes » de la Nation. Voici trois bonnes raisons de vous rendre à l’exposition et d’en apprendre un peu plus sur Marie Curie ainsi que sur ses travaux scientifiques. 

1. Plonger dans l’univers de la scientifique la plus célèbre du XXème siècle

Réalisée par le Musée Curie et le Centre des Monuments Nationaux, cette exposition retrospective est un véritable hommage rendu à cette femme d’exception qui fut la première au monde à recevoir un prix Nobel (elle en recevra deux au total) et à être enterrée au Panthéon pour ses propres mérites. Conçue comme le récit chronologique d’une vie et d’une oeuvre, celle de ses travaux scientifiques, l’exposition consacrée à Marie Curie retrace le parcours de sa vie et de ses découvertes scientifiques en cinq chapitres précédés d’un prologue: « De Varsovie à Paris », « Le rêve devenu réalité », « Madame Pierre Curie », « La savante aux deux Prix Nobel », « Les rayons au service de la médecine », « Une femme illustre ». Les différents carnets, cahiers de note, lettres mais aussi les photographies, les petits objets personnels, les instruments scientifiques et archives inédites variées vous permettront de vous immerger entièrement dans l’univers intime de la femme de science, de l’épouse, de la mère, mais de la Femme avant tout. 


Marie Curie dans son laboratoire. Photo credit: rosefirerising on Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

2. Découvrir le portrait d’une femme, modèle d’émancipation féminine

Marie Curie est entrée dans la postérité et nous gardons d’elle l’image d’une femme un peu terne, au visage austère, toujours vêtue de sa perpétuelle blouse grise de laboratoire ou d’une robe noire, stricte, comme en témoignent les quelques clichés que nous avons d’elle. On ne parle jamais de Marie Curie comme de la mère et de l’épouse aimante et dévouée qu’elle était. Une femme engagée, inspirée, pleine d’humanité, particulièrement courageuse et qui plus est modeste. Cette femme accomplie et déterminée, est aujourd’hui un véritable symbole de l’émancipation des femmes. Lorsqu’elle arriva en France de Pologne, elle s’inscrivit à la faculté de science, où les filles ne représentaient alors qu’une poignée d’étudiants et elle s’imposa avec succès dans un monde réservé exclusivement aux hommes. Elle obtint tour à tour deux prix Nobel, l’un pour la physique qu’elle partagea avec son mari et le second pour la chimie. Elle fut aussi la première femme à accéder à un poste de professeur dans l’enseignement supérieur et à la Sorbonne. Le chapitre 4 de l’exposition, « Les rayons aux services de la médecine », est consacré à la mobilisation de Marie Curie pendant la Première Guerre Mondiale. Elle mit la science au service des soldats et donc de la santé et de la nation en créant des postes ambulants de radiologie surnommés à posteriori « les petites Curies » qui auraient permis de sauver plus d’1 million de vies pendant la guerre. Marie Curie transmit ses valeurs d’émancipation féminine à ses deux filles, qui suivirent l’exemple de leur mère, notamment Irène, l’aînée, qui seconda sa mère sur le front, fit partie des trois premières femmes à avoir siégé dans un gouvernement français et qui malheureusement, décéda comme sa mère des suites d’une leucémie due à une surexposition à la radioactivité. 


Irène posant auprès d’une petite curie. Photo credit: VISITFLANDERS on Visualhunt / CC BY-NC-ND

3. En profiter pour visiter le Panthéon et le Musée Curie

Situé en plein coeur du Quartier Latin, sur la montagne Sainte-Geneviève, le Panthéon est l’un des monuments les plus impressionnants de Paris. Inspiré par le Panthéon de Rome, sa silhouette, caractérisée notamment par son dôme majestueux, se détache au milieu du paysage parisien. Cette ancienne église qui porte désormais sur son fronton l’inscription « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » abrite dans sa crypte, depuis la Révolution française, une nécropole de grands personnages de la république française. Après votre visite de l’exposition dédiée à Marie Curie, n’hésitez pas à y pénétrer et à vous approcher du caveau VIII où repose le couple Marie et Pierre Curie. Saviez-vous que leurs corps ont été inhumés dans des sépultures plombées, afin d’éviter tout risque d'irradiation résiduelle? Marie Curie reposait en effet dans un triple cercueil (un cercueil en bois recouvert de parois en plomb d’une largeur de 2,5mm d’épaisseur elles même recouvertes d’un second cercueil en bois) avant d’être exhumée du cimetière de Seaux où elle reposait auprès de son mari. Cette précaution nécessaire témoigne de son dévouement totale à la science. Si vous souhaitez continuer votre voyage dans l’univers de cette femme de science légendaire, poussez votre visite à 500 mètres du Panthéon, rue Pierre et Marie Curie pour découvrir le Musée Curie situé en plein coeur du site de l’Institut Curie


Tombe de Marie Curie. Photo credit: wallyg on Visual hunt / CC BY-NC-ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close