Close
14 des meilleures villes du monde pour le street art

14 des meilleures villes du monde pour le street art

L’art urbain est un excellent moyen de se plonger dans la culture locale d’une ville. Musement se penche sur quatorze villes dans le monde à découvrir à travers le street art.

Il est incontestable qu’une visite au Louvre à Paris, au Met à New York ou à l’Île aux Musées de Berlin est une expérience unique et immanquable, à vivre absolument. Cependant, nous vous encourageons aussi à admirer les œuvres d’art les plus vivantes de ces villes, et ce, sans jamais mettre les pieds dans un musée ou une galerie.
Voici un aperçu de quatorze villes qui, grâce à des street artistes particulièrement talentueux, vous donneront l’impression de vous promener dans une galerie à ciel ouvert.

1. Melbourne

De ses ruelles colorées, comme Hosier Lane, à ses coins et recoins moins connus, Melbourne fait le bonheur des amateurs de street art. Guettez les œuvres de Ghostpatrol le long des rues Napier et Exhibition dans le quartier de Fitzroy, de l’artiste Meggs, qui a également réalisé de nombreuses créations à Fitzroy, et de Rone, l’un des artistes les plus connus de la ville.

2. Lisbonne

La capitale portugaise, pittoresque et vallonnée, est d’autant plus intrigante qu’elle renferme les œuvres d’une multitude de street artistes locaux et internationaux. Vous pourrez admirer des œuvres sur le thème du fado dans le quartier historique de Mouraria et des installations étonnantes dans le quartier animé du Bairro Alto. Si vous êtes bibliophiles, le Passeio Literário da Graça (promenade littéraire de Graça) est une étape incontournable!

3. Buenos Aires

Les amateurs d’art savent que Buenos Aires est une destination artistique incroyable, qui vibre au rythme des festivals internationaux comme la Biennale internationale d’art contemporain d’Amérique du Sud et la foire d’art contemporain arteBA. Il n’est donc pas surprenant qu’elle soit l’une des villes les plus stimulantes au monde. Ne manquez pas les grandes réalisations de Ever (Nicolás Romero Escalada), les murales fantaisistes de Martin Ron, ou les œuvres délicieusement provocantes de Milu Correch.

4. New York

Autrefois le cœur du street art à New York se trouvait dans le Queens. À la suite d’un projet immobilier, tout a été détruit et les artistes urbains ont commencé à s’exprimer à Bushwick, un quartier de Brooklyn, véritable temple international du street art. Beaucoup d’entre eux arrivent aussi tout droit de Williamsburg et ont déménagé quand les loyers ont commencé à devenir trop chers. L’atmosphère qui y règne est un peu comme celle de Williamsburg, le quartier regorge de studios d’artistes, de galeries (sans compter que Bushwick est en lui-même une véritable galerie d’art à ciel ouvert) de petits cafés sympas mais aussi des bars et restaurants ultra branchés, le tout orienté très éco-bobo. Harlem est également un endroit idéal pour admirer de belles créations.

5. Paris

Le XXème arrondissement de Paris réserve une place toute particulière au street art parisien. Il est doux de se promener dans les rues de Ménilmontant et de Belleville à la découverte des graffitis, fresques et pochoirs réalisés ici et là par les artistes urbains de la capitale. À Paris, rares sont les grandes fresques comme on en trouve à Berlin ou à Brooklyn, mais des dizaines de petits motifs récurrents comme un poulpe ou des diamants étincelants sont en revanche présents, véritables signatures des artistes, comme tant de petit clins d’oeil aux promeneurs attentifs. C’est principalement à Ménilmontant que se trouvent les oeuvres du célèbre artiste français Jérome Mesnager et son Homme en blanc ou de Némo et son personnage en imperméable noir coiffé d’un chapeau souvent accompagné d’un parapluie ou d’un ballon rouge.

6. Los Angeles

Los Angeles possède une scène florissante pour le street art. Mural Mile à Pacoima abrite douze œuvres du muraliste local Levi Ponce, toutes peintes en 2013. Colette Miller a lancé son projet « Angel Wings » dans cette ville, alors gardez l’œil bien ouvert pour essayer d’apercevoir quelques-unes de ses œuvres. On vous signale également The kiss de Wrdsmith au centre commercial One Santa Fe et les peintures murales en noir et blanc de Tristan Eaton. Mais tout cela ne représente que la partie émergée de l’iceberg.

7. Mexico

De la gastronomie aux musées, en passant par tout ce qui se trouve entre les deux, Mexico a énormément à offrir, y compris en matière de street art. Des références aux civilisations aztèques et mayas du Mexique aux déclarations politiques, il y a toute une gamme d’œuvres à admirer typiques de la culture locale. Ne manquez pas le toit du Museo del Juguete Antiguo à Doctores, les Spiritual Warriors de Chris Dyer dans le Parque Mexico ou les créations le long de la Calle Zacatecas dans le quartier Roma.

8. Le Cap

Cette charmante ville sud-africaine possède une scène artistique éclectique et particulièrement florissante en matière d’art urbain. Ayant débuté dans les années 1980, le street art a donné aux habitants du Cap un moyen d’exprimer leur frustration face à l’apartheid et au gouvernement. Parmi les œuvres les plus exemplaires du Cap, citons celles exposées dans les Cape Flats, un quartier créé pendant l’apartheid, la fresque murale interactive Harvest sur De Waal Drive et les rues de Woodstock.

9. Istanbul

Le street art à Istanbul compte parmi les plus impressionnants au monde. Pour voir ce que la ville a de mieux à offrir en matière de street art, montez à bord du ferry pour explorer Kadikoy. Situé du côté asiatique de la ville, Kadikoy, rassemble certaines des meilleures créations de la ville. D’ailleurs, le quartier accueille chaque année un festival de peintures murales.

10. Delhi

Alors que l’art urbain commence tout juste à prendre de l’ampleur dans cette ville indienne très animée, Delhi compte déjà de nombreuses créations qui valent la peine d’être admirées, grâce en grande partie à St+Art India. Fondée en 2014, les membres de cette association à but non lucratif peignent les murs de différentes villes indiennes afin que tout le monde puisse profiter de l’art. On notera en particulier une immense fresque du Mahatma Gandhi au quartier général de la police de Delhi, les peintures qui ornent le quartier branché de Shahpur Jat, et le mur qui borde le puits à degrés Agrasen ki Baoli.

11. Berlin

La scène du street art berlinois est l’une des plus importantes d’Europe. Les oeuvres prolifèrent aux quatre coins de la capitale allemande: à Mitte dans le centre historique (là où se trouvent la Tour TV et l’Île aux musées), dans le quartier populaire de Kreuzberg où le célèbre artiste italien Blu a réalisé The Pink Man, ainsi que deux autres de ses célèbres fresques Handcuffs et Est and West qui sont malheureusement aujourd’hui recouvertes de noir (par l’artiste lui-même) et notamment à l’East Side Gallery, un passage incontournable si vous vous intéressez au street art berlinois. L’East Side Gallery est un morceau de l’ancien Mur de Berlin qui sert aujourd’hui de toile sur laquelle s’expriment des graffeurs professionnels venus du monde entier dans des fresques urbaines qui délivrent des messages pacifiques.

12. Valence

Valence est la capitale du street art espagnol. La quantité d’oeuvres de qualité, techniquement complexes, qui invitent le passant à la réflexion, est impressionnante. Ne manquez pas les quartiers d’El Carmen, de Ruzafa et d’El Cabanyal où l’art s’exprime sous de nombreuses formes et à chaque coin de rue. C’est notamment dans les rue d’El Carmen que vous pourrez partir à la chasse du célèbre los ninjas de David de Limón.

13. Londres

Si son nom est internationalement connu et reconnu, son identité elle, reste inconnue! Tout ce que l’on sait, c’est qu’à Londres il est fort possible de tomber sur ses oeuvres. Banksy est l’une des personnalités les plus connues de l’art contemporain et son oeuvre s’étend partout dans le monde. Il s’exprime pour dénoncer, provoquer et agir de manière irrévérencieuse et ironique. Ses messages sont clairs et tranchants mais toujours placés sous le signe de l’humour.

14. Rome

À Rome on y va surtout pour les musées et les superbes monuments, les fontaines ou encore la pizza. Or, dans la Ville Éternelle, l’art urbain est en effervescence, et ça vaut le coup de le constater par soi-même. Des quartiers du Pigneto à Ostiense en passant par Garbatella ou Tor Marencia, le street art s’exprime un peu partout en ville et il a beaucoup à dire. Les lieux de l’art urbain sont un peu cachés ou excentrés mais une fois dénichés, l’impact visuel est à couper le souffle. Tor Marencia par exemple est un quartier populaire en périphérie de Rome où les façades des immeubles servent de toiles à des oeuvres d’art gigantesques et impressionnantes qui vous laisseront bouche bée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close