Close
Guide pour la Vallée des Temples à Agrigente, en Sicile.

Guide pour la Vallée des Temples à Agrigente, en Sicile.

Le site de la Grèce Antique le plus connu de Sicile, la Vallée des Temples, n’est que le début des nombreuses réjouissances qu’offre Agrigente et vaut décidément la visite. Voici un guide pour vous permettre de vivre pleinement le meilleur de ce site spectaculaire en un seul jour.

La route maritime est celle qui offre les plus beaux paysages pour rejoindre Agrigente. La vue des temples grecs et de cette ville perchée sur une colline en arrière plan représente probablement un des panoramas les plus époustouflants d’Europe. Une fois arrivés sur la terre ferme, vous découvrirez que la Vallée des Temples est en fait une longue crête située entre la plus haute et moderne ville au sommet de la colline d’Agrigente et la mer. La vallée entre les villes plus modernes ou plus anciennes est un espace vert paisible où l’agriculture s’alterne avec ruines et sites de fouilles. C’est là qu’une grande partie de la vieille ville se tenait autrefois, et en réalité, la vieille ville (Akragas pour les grecques, Agrigentum pour les romains) était plus vaste que la moderne!

Du centre ville, il est possible de marcher jusqu’au bas de la colline pour rejoindre la zone archéologique, mais il est plus rapide et facile de prendre un des bus locaux (le numéro 1,2 ou 3), qui passent régulièrement (moins souvent les dimanches) juste à l’extérieur de la gare. Achetez un aller-simple ou un aller-retour en avance dans un bar ou un bureau de tabac et demandez au chauffeur de vous déposer là où se trouve la Vallée des Temples. L’entrée est gratuite pour les citoyens européens de moins de 18 ans ou de plus de 65 ans, et il existe un tarif réduit pour les moins de 25 ans. 

Vous devriez dédier au moins trois heures à l’exploration des deux parties de la Vallées des Temples, et allouer du temps pour vous rafraîchir ou prendre une pause lecture. Avoir un guide touristique ou une carte avec vous, vous aidera à mieux comprendre le site. N’oubliez pas d’emporter une bouteille d’eau et une protection solaire, spécialement en été.


Le Temple de Junon, Vallée des Temples

La moitié Est de la Vallée des Temples renferme les plus complètes et impressionnantes ruines. Le temple le plus proche de la route est le Temple A, aussi appelé le Temple d’Héraclès. C’est le plus ancien des temples restants à Agrigente, il remonte au sixième siècle av. J.C. Le temple suivant le long de la crête, le Temple de la Concorde (ou Temple F), est le plus complet, avec sa structure monumentale en grande partie intacte en raison de sa précoce conversion en église chrétienne. 

À la toute fin de la colline, se trouve le temple D, aussi appelé le Temple d’Héra (ou de Junon). Il y a quelques colonnes qui tiennent encore debout, les vestiges d’un immense d’un autel sacrificiel en pierre, et des escaliers où la maçonnerie montre encore des traces de feu datant de 406 av. J.C. lorsque Akragas a été conquise et saccagée par les carthaginois. 

Sur la côte ouest de la route vous trouverez les vestiges d’un des plus grands temples de l’Antiquité, le Temple de Zeus Olympien. Ce monument si ambitieux n’a probablement jamais été terminé et a été en partie détruit par les envahisseurs carthaginois. Cependant, vous pouvez voir un des plus convaincants modèles de sa reconstruction au musée archéologique avoisinant


Temple de la Concorde, Vallée des Temples

Derrière les ruines, se trouve une bien jolie gorge verte, qui était autrefois un étang à poissons pour Akragas. De nos jours, la Fondation Italienne pour l’Environnement, le FAI (qui s’occupe de la gestion du patrimoine national) a transformé la vallée en un charmant jardin à agrumes appelé il Giardino della Kolymbetra, déployant tous types d’arbres et de plantes à agrumes mais aussi de méthodes d’irrigation. Cela en fait une oasis rafraichissante des plus agréables, loin des paysages poussiéreux plus haut dans la colline.

S’il vous reste du temps et de l’énergie, profitez-en pour explorer brièvement l’Agrigente « moderne ». En réalité, bien loin d’être récent, le centre ville est un réseau médiéval de ruelles escarpées. Au sommet se trouve le Duomo et plus en bas de la colline, à une courte distance, vous pouvez admirer l’un des plus importants monuments d’Agrigente: l’église de Santa Maria dei Greci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close