Close
Le Sacré-Cœur : curiosités d’une basilique hors du commun

Le Sacré-Cœur : curiosités d’une basilique hors du commun

Entre polémiques, blancheur éclatante et records, Musement dévoile les 5 plus grandes curiosités du Sacré-Cœur.

Monument emblématique de Paris, la basilique du Sacré-Cœur attire chaque année plus de 11 millions et demi de visiteurs en quête d’histoire et de spiritualité. Elle se positionne en deuxième place des monuments religieux les plus visités de la capitale, juste derrière la très célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris.  Située à 130 mètres d’altitude sur la butte Montmartre, elle offre une des plus belles vues panoramiques de la ville.  Mais connaissez-vous tous les secrets du Sacré-Cœur ?

Dans cet article, Musement partage avec vous les 5 plus grandes curiosités du Sacré-Cœur :

Une basilique au cœur des polémiques

La première polémique de la basilique du Sacré-Cœur naît en 1875, avant même que la première pierre soit posée. Le problème vient de son lieu d’édification, qui n’est pas anodin puisque c’est sur la butte de Montmartre que de des milliers de Parisiens sont massacrés lors de la triste semaine sanglante de 1871. Quand l’édification du Sacré-Cœur est discutée par les députés en 1873, on accuse alors le bâtiment religieux d’être construit pour réparer les péchés des communards de l’époque. La deuxième polémique est quant à elle bien plus récente. En 2020, la ministre de la Culture a annoncé le souhait de classer la basilique monument historique, ce qui a le don d’agacer les connaisseurs de l’histoire du XIXe siècle.

Une multitude d’architectes

En 1873, l’architecte Paul Abadie gagne le concours de la construction du Sacré-Cœur. Après sa mort en 1884, il est remplacé par Honoré Daumet. Ambitieux, il impose de nombreux changements qui, en plus d’être couteux, entrainent un retard dans la construction. Il quittera le projet en 1886, suite à des conflits avec le comité chargé du suivi de la construction. Son successeur, Charles Laisné, meurt en 1891 et cède ainsi sa place à Henri-Pierre Rauline qui dirige les travaux avec Charles Garnier. De 1904 à 1916, c’est Lucien Magne qui reprend les reines du projet. Finalement, la consécration du projet se fera en 1919 sous les ordres du dernier architecte, Louis-Jean Hulot.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Morgane 🐚 (@morganeagd)

L’éternelle blancheur du Sacré-Cœur  

Pourquoi le Sacré-Cœur est-il si blanc ? En réalité, son secret réside dans son matériau de construction, la pierre du Château Landon. Au contact de la pluie, cette pierre calcaire très spéciale libère du calcin ce qui a pour effet de blanchir la basilique. C’est donc grâce à la qualité autonettoyante de sa pierre que le Sacré-Cœur parvient à garder sa blancheur éclatante. À Paris, seul l’Arc de Triomphe, la Sorbonne et le Carmel de Montmartre partage le même matériau que celui de la basilique du Sacré-Cœur.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @jpmerli

La plus grande mosaïque de France

La plus grande mosaïque de France se trouve au Sacré-Cœur. Réalisée entre 1921 et 1923 par l’atelier Guilbert-Martin de Saint-Denis, cette mosaïque de 475 m² décore les plafonds de l’abside. En plus de représenter le Christ ressuscité, elle comporte de nombreux détails sur les personnages de l’époque. Amusez-vous à observer la Vierge Marie, Saint Michel et Sainte Jeanne d’Arc.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Amandine (@lolitalempickanyc)

La plus grosse cloche de France

Avec ses 3 mètres de hauteur, 19 mètres de circonférence, la cloche du Sacré-Cœur est la plus grosse de France. Offerte par les quatre diocèses de Savoie et construite à Annecy-le-Vieux par les ateliers Paccard, elle est surnommée la Savoyarde. La plus grosse cloche de France a été installée au sommet du campanile en 1895. Pas moins de 28 chevaux ont été nécessaires pour hisser ses 10 tonnes sur la butte du Sacré-Cœur !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by CHURCH|mypassion (@churchmypassion)

Envie de découvrir le Sacré-Cœur et ses alentours ?

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close