Close
Se déconnecter pour reconnecter: 10 endroits isolés dans le monde

Se déconnecter pour reconnecter: 10 endroits isolés dans le monde

De l’Antarctique aux enclaves éloignées près du pôle Nord, Musement a sélectionné 10 endroits reculés du monde où vous perdre, même pour quelques jours seulement.

Si vous voulez vous évader et échapper aux destinations de masse, voici une dizaine d’endroits isolés et loin des circuits les plus touristiques. Et parce que parfois vous avez besoin de vous déconnecter pour vous reconnecter avec vous-même, éteignez votre téléphone portable (il n’y a pas de réseau de toute façon) et commencez le plus beau voyage de votre vie.

1. Tristan da Cunha

Tristan da Cunha ou Tristao da Cunha en portugais, est connue comme l’île habitée la plus éloignée au monde. Elle est située dans un archipel britannique de l’Atlantique Sud dont la plus grande île compte environ 300 habitants. Tristan da Cunha est très difficile d’accès: disons que les voisins les plus proches sont à 2 400 km, donc si vous cherchez la solitude, ce pourrait être votre prochaine destination.

2. Ushuaia

Surnommée « la fin du monde », Ushuaia est la porte d’entrée de l’Antarctique, l’endroit d’où partent 90% des bateaux pour le sixième continent. La capitale de la Terre de Feu est située dans la partie la plus méridionale du monde et attire les voyageurs les plus aventureux à la recherche de défis extrêmes: neige, glaciers, températures impossibles et le sentiment indélébile de se sentir petit face à l’immensité qui vous attend dans cette « jungle blanche ».

3. Île de Pâques

Dans le Chili Occidental, l’Île de Pâques, aussi appelée Rapa Nui ou « le nombril du monde », est une île polynésienne connue principalement parce que sur sa côte se trouvent les moaïs, les sculptures en pierre iconiques à grandes têtes dont les origines sont entourées de mystérieuses légendes. Passer quelques jours sur l’île de Pâques est une expérience inoubliable: vous découvrirez les innombrables coins inhospitaliers et la culture ancestrale du peuple Rapa Nui.

View this post on Instagram

Rapanui… #Sonyalpha #alpha6000 #easterisland

A post shared by David Martin (@dmlfotos) on

4. Alert

À la frontière avec le Groenland, Alert est une ville de la province canadienne du Nunavut qui revendique le titre de site habité permanent le plus au nord du monde. Bien qu’elle soit « habitée », vous ne trouverez qu’une base militaire, une station météorologique, un aéroport et cinq habitants. Alert n’est pas vraiment un endroit attrayant pour prendre racine: il est couvert de neige 10 mois par an et sa température maximale est de 3 degrés en juillet.

5. Ittoqqqortoortoormiit

Ittoqqqortoortoormiit: voilà le curieux nom du village le plus isolé du Groenland, accessible uniquement par bateau ou hélicoptère pendant les mois les moins froids (en hiver, il fait moins 16 degrés !). Nous savons que vous y penserez plusieurs fois avant d’entreprendre un voyage aussi extrême mais si vous décidez de vivre cette aventure, un paysage hors du monde vous attend, avec des icebergs, des fjords, des aurores boréales, des ours blancs et des baleines.

6. Îles Svalbard

>

Entre la Norvège et le Pôle Nord se trouvent les îles Svalbard, déclarées Destination Durable Certifiée. Elles se distinguent par la beauté du paysage arctique, les villages de pêcheurs fascinants et leur faune particulière. Les deux tiers de la population de l’archipel de 3 000 habitants vivent dans la capitale, Longyearbyen, où se trouve le restaurant de sushis le plus au Nord du monde. Les îles Svalbard abritent également la Réserve mondiale de semences.

View this post on Instagram

Longyearbyen, la città norvegese dove è “Vietato Morire” Ci troviamo 78 gradi a nord dell’equatore, nella cittadina più vicina al Polo Nord, dove l’aurora boreale crea spettacolari giochi di luci, ma sotto il suo terreno si nasconde una terribile insidia… [Segui il Blog e scopri i posti più belli del mondo] #MyBestPlaceAroundTheWorld . . #longyearbyen #svalbard #ice #polar #norway #arcticlife #landscapesofnorway #norway #arcticice #svalbardlife #svalbardislands #northpole #skyfortitude #amazingworld #aroundtheworld #beautifuldestinations #worldcaptures #wonderful_earthlife #naturelovers #exploringtheglobe #traveltheworld #wonderful_places #onedestination #onedirection #MyBestPlace #dovemipiace

A post shared by MyBestPlace (@mybestplace) on

7. Bhoutan

Le Bhoutan est la terre du bonheur, le dernier grand royaume de l’Himalaya, une enclave cachée enveloppée de magie dont vous ne connaissez probablement que le spectaculaire Temple du Nid du Tigre, l’un des symboles de ce pays asiatique. Cependant, il y a beaucoup à découvrir dans l’un des pays les plus petits et les moins peuplés du monde: le Bhoutan n’a pas été impliqué dans le processus du tourisme de masse grâce à une réglementation stricte qui empêche l’entrée au Bhoutan si vous n’avez pas acheté un forfait touristique avec tous les services inclus (hébergement, transport et guide).

8. Utqiagvik

Utqiagvik, autrefois appelée Barrow, est la ville la plus septentrionale des États-Unis et l’un des plus grands établissements esquimaux en Alaska. Les 4 000 habitants d’Utqiagvik vivent dans des conditions extrêmes sur les rives de l’océan Arctique: ils ne voient pas le soleil de la mi-novembre à la fin janvier, phénomène appelé « nuit polaire ». En été, cependant, les habitants bénéficient de 80 jours consécutifs d’ensoleillement, avec de la lumière 24 heures sur 24.

9. Changtang

Changtang est une région colorée au nord du plateau tibétain habitée par des Changpas, les bergers nomades. C’est la deuxième plus grande réserve naturelle du monde, abritant un grand nombre d’espèces telles que le yack sauvage, le mouton bleu de l’Himalaya, le léopard des neiges et l’ours bleu du Tibet. Il s’agit d’une région inhabitée, vous devez donc apporter de la nourriture et tout le matériel dont vous avez besoin pour survivre, y compris un bon GPS.

View this post on Instagram

Changpa (Chang means north, pa means people) yak hair tents and flocks of ra-lug (sheep and goats) on the North side of the Himalayas. The North side of the range is protected from the summer monsoons while North facing glaciers still hold snow and alpine ice for summer skiing and climbing. # Here in the meadows beneath you camp at 4000-5500 meters (14,000 to 18,000 feet) with easy access to the climbing and skiing. Some of the most historic battles of pickup cricket 🏏 have occurred on these high plateaus on weather days. # Tibetan wolves howl and chase marmots out here, the locals keep their flocks in the evenings in stone enclosures protected from the leopard and the Lammergeier, and light moves across the landscape in the most unique ways. . . . . . . . #mountaineering #india #himalayas #skiing #alpinism #climber #ski #skier #summer #pastoral #expeditions #climb #skiingisawesome #exploremore #arrampicata #freeskiing #freeskier #skimountaineering #backcountryskiing #outside #mountains #changtang

A post shared by luke smithwick (@luke_smithwick) on

10. Supai

La communauté la plus éloignée de la partie continentale des États-Unis est Supai, située dans le Grand Canyon, en Arizona. La ville, accessible uniquement à pied, à cheval ou en hélicoptère, est habitée par la tribu amérindienne d’Havasupai, le « peuple des eaux bleu-vert ». La région est caractérisée par de grandes chutes d’eau avec des piscines incroyablement bleues au milieu du désert, dans un environnement extrêmement calme, où la nuit vous serez émerveillé par le ciel le plus étoilé que vous ayez jamais vu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close