Close
10 traditions de Noël dont vous n’avez jamais entendu parler

10 traditions de Noël dont vous n’avez jamais entendu parler

Musement vous offre un tour du monde à travers 10 traditions de Noël plus surprenantes les unes que les autres.

Le sapin de Noël orné de boules, de guirlandes et de lumières colorées est le symbole de Noël par excellence. Avant d’être utilisé pour représenter la naissance et l’immortalité de Jésus, le sapin était déjà présent dans les sociétés pré-chrétiennes et païennes: dans la Grèce Antique cet arbre était dédié à la Déesse Artemis, dans la religion germanique et nordique il représentait l’arbre sacré de Odin, tandis que les Vikings eux, décoraient un sapin rouge (qu’ils pensaient magique) pour fêter le solstice d’hiver.

Si décorer un sapin pour Noël fait partie des traditions les plus connues, il y en a beaucoup d’autres moins connues mais très intéressantes qui vous surprendront sans aucun doute. En voici un aperçu!

1. Le Krampus, l’angoisse des enfants

Il était une fois des paysans qui, en période de famine, se déguisaient en diable pour effrayer les villageois et voler leurs provisions. Un jour, le Démon en personne en profita pour se cacher parmi les paysans déguisés: ses sabots de chèvre le trahirent et c’est ainsi qu’on appela Saint Nicolas en personne pour le combattre. Depuis, le Krampus, un monstre avec des cornes de chèvre gigantesques vêtu de haillons, hante les rues pendant les fêtes de Noël en errant dans les villages qui appartenaient autrefois à l’Empire Austro-Hongrois en quête d’enfants pas sages à frapper de son bâton. Dans le Trentin-Haut-Adige, en Autriche et en Bavière il est traditionnel d’organiser des défilés et de faire revivre la légende: Saint Nicolas sur son char essayant de convaincre les Krampus de laisser les enfants en paix mais à la tombée de la nuit il est contraint de partir et les Krampus sont libres d’arpenter la ville avec fureur.

2. Décorations de Noël originales

Quelle est votre fête préférée, Halloween ou Noël? Si vous les aimez toutes les deux, il y a une tradition qui pourrait vous plaire: en Ukraine il est de coutume de décorer un sapin de Noël avec des araignées et toiles d’araignée artificielles. La raison? La légende raconte qu’une famille très pauvre n’avait pas de quoi décorer son sapin: une petite araignée attentionnée l’orna de ses toiles lumineuses et argentées et, au matin de Noël, la famille se réveilla et trouva l’arbre décoré.


Un défilé de Krampus. Photo credit: Giulio GMDB via Visual hunt / CC BY-ND

3. Mieux vaut cacher les balais

En Norvège il est de commune croyance que les sorcières et les esprits malveillants errent dans tous le pays précisément la veille de Noël; tout le monde sait que le moyen de transport préféré des sorcières est le balai et c’est justement pour cette raison que les norvégiens arrêtent de faire le ménage chez eux la Veille de Noël et cachent tout les balais.

4. C’est le « Tiò de Nadal » quii apporte les présents à Barcelone

En Catalogne il existe une tradition bien particulière. Les familles se procurent une petite buche en bois, le Tiò de Nadal o cagatió et le nourrissent avec des fruits et des biscuits pendant la période de Noël de manière à ce qu’il puisse excréter les présents pour les enfants qui l’assomment de coups de bâtons le jour de Noël tout en lui chantant une chanson. Plus on lui donne de nourriture et plus les cadeaux seront nombreux!


Tiò de Nadal. Photo credit: Barcelona.cat via Visualhunt / CC BY-ND

5. Chichilaki un arbre de Noël magique et unique en son genre

En Géorgie il est de coutume de déposer aux pieds du sapin de Noël un Chichilaki (ou Barbe de Saint Basile) un petit sapin fait de copeaux de bois de noisetier ou de noyer selon une technique très ancienne que peu d’artisans savent réaliser. Le sapin est décoré de fruits secs puis brûlé à l’Epiphanie, un rite cathartique qui permet de se libérer de la négativité de l’année passée.

6. Les traditions folkloriques en Abruzzo

En Italie, chaque région a ses propres traditions de Noël. En Abruzzo par exemple, dans le village de Lanciano les festivités commencent avec le tintement de la Squilla: au son de cette cloche les habitants du village commencent une procession qui rappelle celle que l’évêque Tasso fit à la fin du XVIème siècle; la procession est très suggestive étant donné que les fidèles tiennent entre leurs mains des bougies allumées. Dans le village de Tufillo en revanche, à la Veille de Noël on met le feu à une « farchia » un tronc d’arbre haut de 20 mètres.


Le Chichilaki géorgien, aussi connu sous le nom de « Barbe de Saint Basile »

7. Naples à table

Sur les tables napolitaines dressées pour Noël trône le « capitone », le spécimen femelle de l’anguille. Il est acheté encore vivant puis cuisiné, et il est de coutume de le manger le soir du 24 décembre parce qu’il symbolise le serpent tentateur de la Bible vaincu pour l’occasion à coups d’huile, de citron, de poivre et de laurier.

8. Spécialités du Groenland

Déplaçons-nous vraiment plus au Nord pour découvrir une autre tradition culinaire très interessante. Les plats typiques de la saison hivernale au Groenland sont le Mattak, de la peau de baleine crue avec une couche de graisse et le Kiviak; ce dernier est une spécialité à base d’oiseaux (entiers, avec plumes, becs et tout le reste) le tout servi dans une carcasse de phoque et mis à fermenter pendant au moins 18 mois. L’idéal pour ne pas rester sans provision dans le froid glacial d’hiver. Bon appétit!


Le capitone, un plat typique de Noël à Naples

9. Animaux « domestiques »

Restons au Nord pour parler du Jólakötturinn, le terrible gros chat appartenant au folklore islandais qui se balade dans le froid en quête de personnes à dévorer: il s’en prend en particulier à ceux qui n’ont pas reçu de nouveaux vêtements pour Noël. Le Jólakötturinn est l’animal domestique de la Géante Grýla qui vit dans une grotte avec son troisième mari Leppalúði; pendant la période de Noël la Géante rôde dans les villages à la recherche d’enfants pas sages en guise de casse-croûte.

10. Esprits des ancêtres: le sauna de Noël en Finlande

En Finlande, il est de coutume de faire un sauna avec ses proches la Veille de Noël. Cette tradition dérive du fait que les finlandais pensent que les esprits de leurs ancêtres vivent dans les saunas de leur maison; c’est pourquoi il leur rendent hommage en faisant un long sauna en silence et sortent ensuite pour laisser leur place.


Sauna finlandais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close