Close
8 phénomènes météorologiques et où les observer dans le monde

8 phénomènes météorologiques et où les observer dans le monde

Musement vous amène aux quatre coins du monde sur les traces de 8 phénomènes météorologiques rares et fascinants.

Les aurores boréales sont sur la liste de nombreux voyageurs. Cependant, la nature n’a pas que ce spectacle à nous offrir. Certains événements merveilleux, fascinants, parfois difficilement interprétables se produisent aux quatre coins de notre planète. Penchons-nous de plus près sur 8 d’entre eux.

1. Les aurores boréales, pays du Nord

Les aurores boréales sont sans aucun doute le phénomène météorologique le plus populaire au monde. On raconte souvent que ce qui surprend et fascine le plus, lorsque l’on a la chance d’admirer un tel spectacle offert par la nature, est le silence inattendu et harmonieux de ce bal de lumières dansant dans le ciel.
Sachez que plus vous irez au Nord et plus vous aurez la chance d’apercevoir de belles aurores boréales. Svalbard en Norvège ou Reykjavik en Islande sont des valeurs sûres pour admirer ce phénomène mais il est aussi observable dans certaines régions de la Suède, de la Finlande et du Nord du Canada.

2. Les arcs-en-ciel lunaires, Chutes Victoria, Zambie/Zimbabwe

L’arc-en-ciel lunaire (ou moonbow en anglais) est un phénomène météorologique particulièrement rare qui se manifeste les nuits où la lune est pleine ou particulièrement lumineuse. Comme pour l’arc-en-ciel traditionnel, l’atmosphère doit être suffisamment humide. Les Chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe, vous offriront peut-être la chance d’admirer ce spectacle exceptionnel.

3. Les arcs-en-ciel blancs, Écosse

L’arc-en-ciel blanc est tout aussi rare que l’arc-en-ciel lunaire. En anglais, on l’appelle, fogbow, soit « arc-en-ciel de brouillard ». Lorsqu’un arc-en-ciel normal se forme, les gouttes d’eau agissent comme un prisme quand la lumière du soleil les traverse. Dans le cas de l’arc-en-ciel blanc, les gouttelettes d’eau qui composent le brouillard sont si fines qu’elles restent en suspension partielle dans l’atmosphère et elles ne permettent pas de rendre visibles les couleurs qui composent le spectre lumineux du Soleil. À la place des couleurs on aperçoit alors une sorte de halo lumineux, blanc et flou. En 2016, en Écosse, le photographe Melvin Nicholson a immortalisé ce phénomène.

4. L’Orage Catatumbo, Venezuela

Au Venezuela, au-dessus du lac Maracaïbo, frappe prêt de la moitié de l’année, l’orage le plus actif du monde. Cet orage permanent est l’un des phénomènes météorologiques les plus intéressants, les plus persistants et les plus majestueux au monde. Il s’agit d’une véritable pluie d’éclairs d’une force colossale et d’une fréquence impressionnante de plus de 28 coups de foudre à la minute qui illumine les nuits du parc national Ciénagas del Catatumbo.

5. Les nuages lenticulaires, Mont Fuji

Un nuage lenticulaire est un nuage stationnaire à l’aspect très compact. On pourrait comparer sa forme à une lentille ou à une assiette (qui semblent parfois se superposer les unes sur les autres). C’est pourquoi on dit que beaucoup d’ovnis qui ont été aperçus étaient en vérité des nuages lenticulaires. Ces nuages sont généralement présents en proximité des montagnes et peuvent même les surplomber, formant comme un petit chapeau au-dessus du sommet montagneux. Plusieurs clichés reprennent le Mont Fuji, surmonté d’un de ces nuages.

6. Les nuages mammatus, Nebraska

Voilà un drôle de nom, pour un drôle de phénomène. Le terme mammatus dérive du latin mamma qui désigne les « mamelles » / les « pies » et on comprend vite pourquoi lorsque l’on observe ce phénomène météorologique. On pourrait le décrire comme des séries de petites poches toutes rondes accrochées à un nuage. En général un tel phénomène a lieu lorsqu’un nuage survole une couche d’air très sec. Ce qui est souvent le cas au Centre ou à l’Est des États-Unis comme au Nebraska ou encore à Sidney en Australie, où les étés peuvent être particulièrement chauds et secs.

7. Les pénitents de neige, Chili

Les pénitents de neige sont des formations de glaces qui apparaissent par sublimation de la neige à plus de 4000 mètres d’altitude. Ces structures de glaces ressemblant à des lames de forme conique sont alignées côte à côte et penchent toutes dans le même sens, vers le soleil. Ces « champs » de cônes de glace font ainsi penser aux processions des pénitents pendant la semaine sainte en Espagne, d’où leur nom si évocateur. Les formations les plus pertinentes se trouvent sur la Cordillère des Andes.

8. Les orages volcaniques, Islande

Les grands voyageurs se souviendront qu’en 2010 le trafic aérien mondial a été perturbé à cause du volcan islandais Eyjafjöll qui faisait des siennes. En plus des épisodes d’éruption traditionnels, il arrive aussi à Eyjafjöll d’être à l’origine d’orages volcaniques, un phénomène météorologique impressionnant et un spectacle magnifique. L’orage est dû à la présence d’un panache de cendres chargé de champs électromagnétiques et craché par le volcan qui génère des éclairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close