Close
Zoom sur les 5 sites naturels UNESCO en France

Zoom sur les 5 sites naturels UNESCO en France

De l’Auvergne au cœur de l’océan Austral en passant par la Corse, Musement se penche sur les cinq sites naturels français inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

La France est un pays au riche patrimoine culturel et historique qui abrite également certains paysages et sites naturels d’une valeur universelle exceptionnelle, raison pour laquelle il figurent sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Avec un total de quarante cinq sites au classement UNESCO, la France se situe à la quatrième position mondiale. Si l’on se penche régulièrement sur les plus connus des trente-neuf sites culturels comme le Palais et le Parc de Versailles, les climats du vignoble de Bourgogne, le Mont-Saint-Michel et sa baie ou encore la Ville fortifiée historique de Carcassonne, aujourd’hui nous nous concentrerons exclusivement sur les sites naturels. Pourtant, direz-vous, avec trente-neuf sites culturels et cinq naturels, on arrive à un total de quarante quatre et non quarante cinq. Et bien c’est parce que la France abrite aussi un site mixte, qu’elle partage avec l’Espagne: le massif calcaire de Pyrénées – Mont Perdu.

1. Golfe de Porto : calanche de Piana, golfe de Girolata, réserve de Scandola

Des falaises de granit rouge surplombant une eau transparente aux reflets turquoise, une nature sauvage tachetée par le typique maquis méditerranéen, des grottes marines, des arches et des îlots rocheux sculptés par l’érosion au fil des ans, bienvenue au Golfe de Porto qui comprend les superbes calanche de Piana, le golfe de Girolata et la réserve de Scandola. Il s’agit du premier site naturel à avoir été désigné Patrimoine Mondial de l’UNESCO, en 1983.
La meilleure façon de découvrir ce joyau naturel de l’Île de beauté, et ainsi d’avoir la chance d’admirer la faune et la flore de la réserve naturelle de Scandola, est par voie maritime depuis le port de Porto. Ne manquez pas de visiter le village de Girolata, pour une agréable pause déjeuner mais aussi pour profiter de sa plage.

2. Lagons de Nouvelle-Calédonie

C’est pour la diversité de ses récifs et écosystèmes associés que les superbes lagons de la Nouvelle-Calédonie ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2008 – outre leur beauté exceptionnelle. Les récifs coralliens tropicaux de cet archipel français du Pacifique Sud font partie de l’un des trois systèmes récifaux les plus étendus au monde. La diversité des coraux et des structures coralliennes abritant des écosystèmes comptant parmi les plus anciens et les plus variés de notre planète en font un bien unique, d’une richesse exceptionnelle. Les lagons de Nouvelle-Calédonie abritent notamment quelques-unes des plus vastes populations mondiales de grands prédateurs et d’espèces en voie de disparition comme les tortues ou les dugongs, cousins des lamantins, sans compter l’immense diversité de poissons. En bref, c’est une destination parfaite pour les amoureux de la nature, de la plongée sous-marine et du snorkeling. Si vous appréciez le kayak, il n’y a pas meilleur endroit en France pour une promenade sur des eaux translucides qui permettent d’admirer la richesse des fonds marins.

3. Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion

Saviez-vous que 40% de la superficie de l’île de la Réunion fait partie du Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2010? Ce bien s’étend sur un total de 100 000 ha et coïncide avec la zone centrale du Parc national de cette île située au Sud Ouest de l’Océan Indien. Caractérisé par la présence de deux pics volcaniques, le Piton des Neiges (endormi) et le Piton de la Fournaise (encore particulièrement actif), le paysage spectaculaire de la région des pitons, des cirques et des remparts, escarpé et accidenté, est d’une beauté vertigineuse et saisissante. L’impressionnante diversité des microclimats, des plantes et des écosystèmes, entre forêts subtropicales, gorges profondes et bassins boisés, permettent la sauvegarde d’un grand nombre d’espèces endémiques menacées. Paradis des randonneurs et des promeneurs en quête de paysages étonnants et de panoramas d’exception, la Réunion représente une valeur cruciale pour la biodiversité de notre planète et nous nous devons de la protéger en adoptant les bons gestes lors de nos séjours sur l’île.

4. Haut lieu tectonique Chaîne des Puys – faille de Limagne

Tous les sites naturels français inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ne sont pas de lointaines destinations exotiques ou des îles entourées par des eaux turquoise. Rendez-vous au cœur de l’Hexagone, en Auvergne, pour une leçon de géologie, et plus précisément de tectonique des plaques, l’une des cinq étapes du phénomène de rupture continentale. Le Haut lieu tectonique Chaîne des Puys qui comprend la longue faille de Limagne, l’alignement des volcans de la Chaîne des Puys et le relief inversé de la Montagne de la Serre, en est le parfait exemple! Si la valeur universelle exceptionnelle de ce site a été officiellement reconnue en 2018 par l’UNESCO, il a été créé dans le sillage de la formation des Alpes, il y a 35 millions d’années. Vous vous souvenez des cours sur l’histoire de la formation de la Terre, la naissance des océans et des continents? Et bien, si vous partez en randonnée dans le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne vous pourrez observer le résultat du phénomène qui a fait que la croûte terrestre s’est fracturée puis effondrée, entraînant la remontée des magmas et la surélévation massive de la surface.

5. Terres et mers australes françaises

Incroyable mais vrai, c’est en France que se trouve la plus grande population de manchots royaux au monde, sur l’île aux Cochons dans l’archipel Crozet qui, avec les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam ainsi que soixante petits îlots supplémentaires, compose les Terres et mers australes françaises. Les T.A.A.F. hébergent également la plus grande population d’albatros de Carter au monde, la deuxième d’éléphants de mer du Sud et la troisième plus importante d’otaries à fourrure antarctique de la planète ainsi que différentes espèce endémiques d’oiseaux mais aussi de cétacés.
La richesse incommensurable que représente la présence foisonnante des oiseaux et mammifères marins, fait des T.A.A.F. un site d’exception pour la conservation de l’avifaune mondiale. Inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2019, elles représentent la plus grande réserve naturelle de France mais aussi le bien le plus vaste inscrit au Patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close