Close
9 manières différentes de se saluer à travers le monde

9 manières différentes de se saluer à travers le monde

Autre pays, autre coutume. Faisons le tour du monde à travers 9 façons différentes de se dire bonjour.

S’il existe un code qui nous permet de rentrer de plein pied dans les us et coutumes d’un autre pays, c’est bien la manière de se saluer. La manière que l’on a de saluer des amis, des connaissances ou même des personnes que l’on rencontre pour la première fois en dit beaucoup sur nous-mêmes et notre culture.
Voyons ensemble comment on se salue aux quatre coins du globe.

1. France, Italie, Portugal

Ces trois nations se saluent de manière très affectueuse. Lorsque l’on rencontre un ami ou tout simplement une personne que l’on connait, on échange avec elle deux bises sur les joues, en France parfois même trois (et jusqu’à cinq en Corse). Les italiens et les portugais doivent cependant faire bien attention: les premiers en effet commencent par la joue droite tandis que les seconds commencent par la gauche.
Lorsque l’on doit se présenter à quelqu’un que l’on rencontre pour la première fois une simple poignée de main suffit.

2. Amérique du Sud et Moyen-Orient

Dans les pays d’Amérique latine et du Moyen-Orient on s’embrasse pour se présenter. Il ne s’agit pas d’une véritable double bise mais plutôt d’un « joue contre joue ». Dans les pays arabes cette coutume est de rigueur entre les hommes mais interdite entre un homme et une femme.

3. Russie

En Russie une poignée de main suffit pour se saluer, tant qu’elle est très vigoureuse et qu’elle n’a pas lieu sur le seuil de la porte mais dans la maison.

4. Inde

En Inde en revanche, la poignée de main doit être très délicate et on ne peut pas serrer la main à n’importe qui: seules les personnes du même sexe peuvent le faire, tandis que lorsque l’on rencontre une personne plus âgée, la tradition veut que l’on s’incline pour lui toucher les pieds.

5. Japon

À propos de révérences, au Japon il en existe trois qui correspondent à trois types de saluts différents à utiliser pour différentes occasions. L’eshaku est une révérence à 15 degrés à utiliser lors des occasions formelles, le keirei est une révérence à 30 degrés que l’on utilise lorsque l’on rencontre quelqu’un qui occupe un grade plus élevé dans l’échelle sociale, tandis que le saikeirei est une révérence profonde que l’on utilise lors d’occasions spéciales et avec des personnalités importantes, comme l’Empereur par exemple.

6. Thaïlande, Cambodge, Indonésie

En Thaïlande, au Cambodge et en Indonésie aussi on évite les poignées de main et généralement n’importe quel contact physique entre inconnus ou connaissances. L’usage veut que l’on se salue en faisant une révérence en ayant les mains jointes au centre de la poitrine.

7. Malaisie

En Malaisie on se salue de manière très poétique: on touche les doigts de la personne rencontrée avec les paumes de la main et puis on porte ses mains à son coeur.

8. Nouvelle Zélande

En Nouvelle Zélande on se salue en se faisant du « nez à nez ». Le peuple Maori quant à lui a un salut bien particulier qui s’appelle hongi. C’est un peu une version revisitée du salut néo-zélandé: alors que l’on sert la main de la personne que l’on rencontre, on la regarde dans les yeux et on s’approche lentement jusqu’à ce que le nez et le front se touchent. À ce moment on ferme les yeux et on reste ainsi pendant quelques secondes.

9. Philippines

Le pagmamano est le typique salut que le peuple philippin réserve aux personnes plus âgées pour leurs manifester le respect qui leur revient: on approche son front à la main de la personnes que l’on souhaite saluer et on presse son propre front contre sa main; ce geste est vu comme une bénédiction pour celui qui l’accomplit et c’est pourquoi il faut demander la permission avant de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close