Close
Nouvel An au Brésil: 6 traditions et leurs rituels

Nouvel An au Brésil: 6 traditions et leurs rituels

Porter des graines de grenade dans son portefeuille, manger des lentilles du haut d’une échelle: un local partage six intéressantes traditions brésiliennes pour le Nouvel An.

Le réveillon du Nouvel An est un moment spécial, pour le célébrer il y a beaucoup de traditions et de rituels intéressants, surtout au Brésil. Examinons donc six coutumes locales et leurs significations.

1. Sauter sept vagues

Les Brésiliens qui vivent dans les villes côtières comme Rio de Janeiro se jettent dans l’océan pour sauter par-dessus sept vagues. Cette coutume, connue dans le monde entier, est probablement née en Grèce lorsque les anciens croyaient que la mer était un esprit puissant. Cependant, ce sont les Africains qui ont apporté le rite au Brésil en demandant la protection et la force de Iemanjá, la déesse de la mer, un important orixá de l’Umbanda. Pour chaque vague sautée, vous devez exprimer un souhait ou exprimer votre gratitude pour quelque chose de bien qui s’est produit, afin que vous receviez encore plus de force de la part de Iemanjá pour atteindre vos objectifs.

2. Manger des lentilles

C’est l’un des rituels du Nouvel An les plus populaires et il parait que cette coutume a été apportée au Brésil par les immigrants italiens. On dit que les lentilles, en raison de leur forme semblable à celle des petites pièces de monnaie, attirent l’argent et la prospérité. Quoi qu’il y ait sur la table, tous les invités prennent d’abord les lentilles, puis montent au point le plus haut (sur une chaise, sur la table, sur une échelle) et mangent sept coups de fourchette avant de s’asseoir pour profiter du repas.

View this post on Instagram

Sugestao de almoço para hoje ❤️ . Um belo purê de batata e uma lentilhada deliciosa, você pode complementar com legumes, cogumelos ou o que preferir. . Repost# @elavegan . 🚨 URGENTE, Você quer APRENDER a fazer receitas deliciosas, simples e baratas todos os dias? ✔️( Incluso receitas para celíacos )✔️ . 👉 Então conheça nosso e-book de receitas ❤️ . Nele você irá aprender a fazer ⭕ Assados ⭕ Barrinhas, bolacha, bolinhos ⭕ Bolos, bombons, brownies ⭕ Cookies, geleias, Hambúrgueres 😋 ⭕ Leites vegetais, maioneses, mousse ⭕ Pães, panqueca, patês ⭕ Pavês, pudins, shakes, Além de outros alimentos para almoço e janta . ⭕ E AINDA VAI RECEBER RECEITAS DIÁRIAS PELO WHATSAPP😱 . ⭕ Se você é Celíaco receberá receitas para celíacos também 😍 ⭕ Receitas todas com fotos ⭕ São todas receitas simples e fáceis de fazer . 👉 Por apenas R$:10,50 para nossos seguidores. . ✔️Comente comente EU QUERO ❤️ para adquirir

A post shared by Receitas_veganas (@receitas_vegana_2019) on

3. Manger des fruits

Dans de nombreuses régions, il est courant d’avoir une corbeille de fruits la veille du Nouvel An. La corbeille doit nécessairement contenir une grenade, des pommes et des raisins, tous liés au succès et à l’argent. La grenade, difficile à trouver et plutôt chère, était déjà considérée comme un fruit magique par les anciennes civilisations orientales. La superstition du Nouvel An la plus courante est de manger de la grenade et d’en garder sept graines dans son portefeuille tout au long de l’année. Il est plus difficile de déterminer les origines liées à la coutume de manger de la pomme au coup de minuit mais son symbolisme est associé au succès et il parait que quiconque prend une bouchée d’un fruit rouge au coup de minuit connaîtra la prospérité. La coutume de manger du raisin provient quant à elle de la récolte abondante de 1909 en Espagne: le raisin symbolise la prospérité et l’abondance, et il est de coutume de manger 12 grains de raisin (un pour chaque mois) et de garder les pépins dans son portefeuille. Certaines personnes croient que le goût de chaque grain indique « le goût » de chaque mois à venir (doux pour les mois agréables, amer pour les mois difficiles). Ces dernières années, la consommation de fruits confits ou de fruits secs est devenue tout aussi populaire, une coutume apportée par les immigrants arabes, toujours rattachée à l’abondance.

4. Porter du blanc

L’origine de cette coutume est liée à la tradition africaine. De nombreuses tribus portaient des robes blanches pour honorer Iemanjà, une divinité de l’eau, afin d’obtenir la paix et la purification spirituelle. En raison des flux migratoires, cette tradition s’est répandue au Brésil depuis les années 1980 (également grâce aux feuilletons et aux émissions de télévision). Le soir du Nouvel An, les gens portent également d’autres couleurs à des fins différentes, selon ce qu’elles symbolisent: le jaune est censé attirer l’argent, tandis que le rose et le rouge sont liés à l’amour. Le vert signifie l’espoir et le bleu, l’harmonie; le noir reste exclu des tenues du Nouvel An.

5. Offrir des cadeaux à Iemanjá

Comme nous l’avons déjà dit, Iemanjá joue un rôle important dans la culture brésilienne. Elle est considérée comme la mère des eaux et donc la nourrice de tous, alors les Brésiliens lui demandent la prospérité en lui offrant des fleurs, des palmiers ou des roses blanches en échange. Une fois en mer, ils demandent à la déesse une énergie positive pour atteindre leurs objectifs l’année suivante.

6. Siroter du vin mousseux

Siroter du vin mousseux est une tradition pratiquée dans le monde entier, c’est la façon dont vous le faites et la raison pour laquelle vous le faites qui peut changer. Dans le passé, seule la noblesse européenne buvait du champagne et son prix élevé conduisit à la production de vins mousseux moins chers. Comme il est fait à partir de raisins, on croit que siroter du vin mousseux à minuit attire la chance et symbolise la vie, la joie et le bonheur. À minuit, les Brésiliens sirotent trois gorgées de vin mousseux et émettent un souhait pour chaque gorgée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close