Close
Le Palais de Caserte: 7 chose que vous ne saviez peut-être pas

Le Palais de Caserte: 7 chose que vous ne saviez peut-être pas

Découvrons ensemble quelques curiosités sur le Palais de Caserte.

En 1751, Charles III d’Espagne décida de faire construire sa résidence royale. Naples, la capitale du Royaume, était trop vulnérable. Les plaines de Caserte en revanche, étaient protégées et assez vastes pour accueillir un palais majestueux. Ce fut ainsi que commença la construction du Palais de Caserte qui représente aujourd’hui, par son volume, la plus grande résidence du monde. Le Palais n’a d’ailleurs absolument rien à envier au Château de Versailles (modèle à imiter et dépasser en magnificence, d’après Charles III).
Découvrons ensemble quelques curiosités sur le Palais de Caserte qui rendront encore plus intéressante votre visite de cet important chapitre de l’Histoire.

1. Une entreprise pharaonique

Les chiffres du Palais de Caserte sont vraiment vertigineux, des chiffres auxquels ont ne s’attend probablement pas. Les premières pierres pour sa construction ont été posées en 1752 mais pour le terminer, plusieurs dizaines d’années furent nécessaires. Il s’étend sur 47.000 mètres carrés, a plus de 1200 chambres et 1742 fenêtres. Pour le construire, non seulement de nombreuses années furent nécessaires mais aussi beaucoup d’argent, pour la précision presque 8.800.000 ducats, c’est-à-dire plus de 300 milliards d’euros.

2.Un objet non identifié

Les italiens sont très liés à leurs traditions mais il existe un objet traditionnel qui leur tient plus à cœur que tous les autres et qui leur manque énormément lorsqu’ils vont à l’étranger: le bidet. Après l’annexion du Palais des Deux Siciles en 1861, certains fonctionnaires du Piémont procédèrent à l’annexion des objets présents dans le Palais de Caserte parmi lesquels figurait un objet non identifié (non pas un OVNI mais un bidet). L’officier en charge écrivit ainsi dans ses notes: « étrange objet inconnu à la forme d’une guitare ».

3. Un objet ambigu

Le bidet n’est pas le seul objet intéressant à l’intérieur du Palais. Au centre de la Sala dell’Estate, on peut observer une table splendide qui, en apparence, n’a aucune particularité sinon celle d’être faite d’un précieux marbre. Cependant, en la regardant de plus prêt, on remarque qu’il ne s’agit pas de marbre mais de bois: la table est en fait une section du tronc d’un arbre qui, à l’aide d’une technique spéciale et encore aujourd’hui mystérieuse est devenu brillant, solide et resplendissant comme le marbre du scientifique Girolamo Segato.

4.Un set spatial

Le Palais de Caserte est vraiment magnifique. C’est pourquoi il a été choisi comme toile de fond pour deux films de la saga Star Wars, La menace fantôme en 1999 et L’Attaque des clones en 2002. Les intérieurs et le jardin du Palais sont devenus les palais de la Reine de Naboo.

5. Une musique céleste

Le grand escalier d’honneur, en plus d’être devenu un modèle pour l’architecture des années suivantes grâce à sa beauté et à sa splendeur, cachait aussi un charmant secret. C’était le lieu depuis lequel le souverain entrait dans le palais et à son arrivée, une musique céleste flottait dans l’air. D’où venait ce son, étant donné qu’on ne voyait aucun quartet aux alentours? Peut-être directement du ciel? Presque! Dans la coupole dépeignant la représentation du Palais d’Apollon, se trouve un espace dans lequel « se cachaient » des musiciens pour accueillir le souverain avec leur musique céleste.

6. Una souveraine lectrice

La Reine Marie-Caroline d’Autriche était une lectrice vorace. Lorsqu’elle déménagea dans le Palais de Caserte elle ne put pas s’empêcher d’apporter ses livres avec elle. Exactement comme nous le ferions avec nos livres préférés. Elle emporta dans sa nouvelle demeure à Caserte, une sélection de sa bibliothèque personnelle, qui occupait tout de même six pièces du Palais.

View this post on Instagram

#reggiadicaserta

A post shared by rosella pinna (@rosella_pinna) on

7. Franc-Maçonnerie à la cour

La reine n’était pas seulement une grande lectrice mais elle était aussi adepte de la Franc- Maçonnerie. Le Bagno di Venere dans les jardins du Palais semble en être la preuve. La statue de Vénus s’érige au coeur d’une végétation luxuriante dans un angle appartenant aux jardins, un lieu qui semble être une oasis enchantée. Les chercheurs pensent qu’il s’agit de la dernière étape cathartique d’un parcours initiatique composé d’une pyramide, d’un labyrinthe, d’un sépulcre néogothique sans oublier le petit temple tholos à côté de la statue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close