Close
14 des peintures d’art moderne les plus remarquables

14 des peintures d’art moderne les plus remarquables

De La Nuit étoilée de Van Gogh à l’American Gothic de Grant Wood, Musement se penche sur quatorze des plus grandes peintures d’art moderne.

En s’attaquant à l’art moderne, nous nous attaquons à une incroyablement riche catégorie d’art qui, par définition, comprend tout l’art créé entre les années 1960 et 1970. L’art moderne englobe de nombreux mouvements différents comme le cubisme, le post-impressionnisme, le surréalisme et l’impressionnisme pour n’en citer que quelques-uns.
Il existe tellement de peintures d’art moderne emblématiques, qu’il n’est pas facile de réduire le nombre de tableaux à quatorze parmi les plus importants. Si vous ne trouvez pas l’une de vos œuvres préférées, faites-le nous savoir dans les commentaires.

1. La Joie de vivre, Matisse, 1906

Considéré comme l’un des piliers de l’art moderne, La Joie de vivre de Matisse a suscité un scandale, en raison de son schéma de couleurs et de ses distorsions. Chef de fil du fauvisme, Matisse a appliqué dans son œuvre la prédominance de la couleur et des qualités picturales au-delà de la réalité. Le tableau représente plusieurs corps nus se prélassant avec insouciance.
Où: The Barnes Foundation, Philadelphie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Ramy 🇱🇧 🇧🇪 (@ramibaker1)

2. Les Demoiselles d’Avignon, Picasso, 1907

Autre pierre angulaire de l’art moderne, Les Demoiselles d’Avignon de Picasso est l’une des œuvres les plus célèbres de l’artiste. Le tableau représente cinq prostituées nues dans un bordel de Barcelone. Au lieu de les dépeindre typiquement féminines et séduisantes, Picasso met en œuvre des angles vifs et des formes disjointes pour les faire apparaître quelque peu intimidantes et primitives. Le tableau présente également des influences d’Afrique et d’Océanie.
Où: MoMA, New York

 

View this post on Instagram

 

A post shared by JV6 art 🎨 (@j.vicente6)

3. Les Nymphéas, Monet

Claude Monet a peint des nénuphars sous une forme ou une autre pratiquement tout au long de sa carrière, ce qui a donné lieu à plus de 250 œuvres qui leurs sont dédiées. L’artiste a exposé la première série en 1900, après s’être inspiré des jardins de sa maison à Giverny. Ces œuvres sont non seulement emblématiques de l’artiste, mais aussi de l’impressionnisme dans son ensemble. Aujourd’hui, on peut trouver ses nénuphars à travers le monde dans des endroits comme l’Art Institute of Chicago, le MoMA, le Chichu Art Museum au Japon et la National Gallery de Londres. L’un des meilleurs endroits pour les contempler est L’orangerie du jardin des Tuileries à Paris, qui a été spécialement adaptée pour les œuvres et a été ouverte au public en 1927.

4. La Persistance de la mémoire, Salvador Dalí, 1931

La Persistance de la mémoire est non seulement l’une des œuvres les plus marquantes de Dalí, mais elle est également considérée comme un pilier du surréalisme. Les horloges flasques qui semblent fondre sur la toile de fond du lever du soleil à Port Lligat, un village de Catalogne, ont été interprétées de nombreuses façons.
Où: MoMA, New York

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Salvador Dalí (@salvadordali_arty)

5. La Nuit étoilée, Vincent Van Gogh

Autre joyau du MoMA, La Nuit étoilée de Van Gogh dépeint la vue depuis sa chambre à l’asile de Saint-Rémy-de-Provence, où il a séjourné de mai 1889 à mai 1890. Le tableau est connu pour ses tourbillons magnifiquement chaotiques qui donnent vie à l’enchantement du ciel nocturne.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Arteeblog (@arteeblog)

6. Autoportrait au collier d’épines et colibri, Frida Kahlo, 1940

Frida Kahlo a peint cet autoportrait après son divorce de Diego Rivera. Le colibri est un gage d’amour et un symbole d’espoir au Mexique, mais dans ce tableau, il est représenté mort et évoque la souffrance, coincé dans un collier d’épine. Le chat noir, signe de malchance, tente de capturer le colibri. Alors que de nombreuses œuvres de Kahlo se trouvent dans le musée qui porte son nom à Mexico, ce tableau, qui est l’une des œuvres les plus célèbres de Kahlo, se trouve au Centre Harry Ransom de l’Université du Texas à Austin.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by The Iliart (@the.iliart)

7. Portrait d’Adele Bloch-Bauer 1, Gusav Klimt, 1907

Klimt est légendaire pour ses œuvres surréalistes et symbolistes, et pour celle-ci, en particulier. Ce tableau fait partie de l’un des deux portraits d’Adele Bloch-Bauer commandés par son mari, un banquier tchèque ayant fait fortune dans l’industrie du sucre. Si vous avez vu le film La Femme au tableau ou l’un des documentaires qui lui sont consacrés, alors vous savez qu’il a été volé par les nazis. L’œuvre a ensuite été au centre de batailles juridiques menées par la nièce d’Adele Bloch-Baue, Maria Altmann, pendant presque dix ans. Elle a remporté ce tableau, ainsi que quatre œuvres de Klimt, à son retour du Belvédère à Vienne. Le portrait se trouve aujourd’hui à la Neue Galerie de New York.

8. American Gothic, Grant Wood, 1930

Voilà l’une des peintures les plus emblématiques de tous les temps. L’American Gothic représente un couple debout devant la Dibble House, une maison de l’Iowa conçue dans le style néogothique (Carpenter Gothic style) nord-américain. Le peintre a demandé à sa sœur et à son dentiste de poser en se faisant passer pour le genre de personnes qui, selon lui, « seraient susceptibles d’y vivre ». Le tableau est exposé à l’Art Institue of Chicago.

9. Nighthawks , Edward Hopper, 1942

L’Art Institute of Chicago abrite une mine de peintures d’art moderne, et Nighthawks d’Edward Hopper est l’une des plus exemplaires. Le tableau immortalise un dîner, en fin de soirée, dans un restaurant légèrement désert dans une rue encore plus déserte de la ville qui est éclairée par la lumière provenant des fenêtres du restaurant. Hopper résidait à Greenwich Village, et on pense que son quartier a inspiré le tableau, bien qu’il soit impossible déterminer le lieu exact.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Eunjung Kim (@eunjungkim_kay)

10. Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte, Georges Seurat 1884 to 1886

Le Chicago Art Institue abrite également une autre des peintures les plus emblématiques de tous les temps: A Sunday Afternoon on the Island of La Grande Jatte de George Seurat. Ici, l’artiste post-impressionniste a mis en œuvre le pointillisme pour représenter des Parisiens profitant d’un dimanche après-midi dans un parc le long d’une des rives de la Seine. C’est ce qui a inspiré la comédie musicale acclamée de Stephen Sondheim, Sunday in the Park with George.

11. Le Cri, Edvard Munch, 1893

Voilà un autre tableau iconique (et pour certains effrayant) qui appartient lui-aussi à l’art moderne, mais pas à l’Art Institue de Chicago. La série Le Cri d’Edvard Munch se compose de deux peintures toutes deux exposées à Oslo. L’une se trouve au musée de l’artiste norvégien du même nom et l’autre à la National Gallery.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Edvard Munch (@edvard_munch_art)

12. Moi et le Village , Marc Chagall, 1911

Cette peinture d’art moderne cubiste fantaisiste de l’artiste franco-biélorusse est un « autoportrait narratif » de son enfance. Les images superposées du folklore, de la religion, des paysages russes et de son passé sont compensées par la couleur et la forme, le tout tissant ensemble un résultat irrésistible. À voir au MoMA.

13. Les Joueurs de cartes, Paul Cezanne, 1890 – 1895

Cette série du post-impressionniste français dépeint des paysans provençaux fumant la pipe et jouant aux cartes. Ces cinq tableaux considérés comme une pierre angulaire de sa carrière, ont été achevés juste avant les dernières années de son activité artistique, lorsqu’il a produit certaines de ses œuvres les plus acclamées. Les peintures sont réparties entre la Barnes Foundation à Philadelphie, le Musée d’Orsay à Paris, le MoMA, le Courtauld Institute of Art à Londres et une collection privée de la famille royale du Qatar.

14. Le Déjeuner sur l’herbe, Édouard Manet, 1863

Figure clé du mouvement impressionniste, l’œuvre de Manet représente une femme nue déjeunant avec deux hommes tandis qu’une femme à moitié nue semble se laver dans le ruisseau derrière eux. Ce tableau, qui est ouvert à l’interprétation, a suscité une controverse lorsque Manet l’a exposé au Salon des Refusés en 1863. Vous pouvez le voir au musée d’Orsay à Paris ou au Courtauld Institute of Art de Londres, qui abrite une petite version antérieure de l’œuvre.

Découvrez certaines de ces peintures en personne :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close