Close
Le Bernin: 6 de ses oeuvres les plus iconiques

Le Bernin: 6 de ses oeuvres les plus iconiques

Découvrons ensemble huit des œuvres les plus célèbres du Bernin, telles qu’Apollon et Daphné, l’Enlèvement de Proserpine et David.

Gian Lorenzo Bernini est certainement l’un des artistes les plus représentatifs du baroque italien. L’artiste napolitain polyvalent, considéré par beaucoup comme le digne successeur du grand Michel-Ange, excellait dans la peinture, l’architecture et la sculpture.
Ses sculptures sont parmi les plus admirées au monde et nous allons maintenant passer en revue certaines de ses œuvres les plus représentatives.

1. Apollon et Daphné

Cet ensemble sculptural en marbre de Carrare se distingue tant par son caractère dramatique que par son dynamisme. L’œuvre, basée sur les Métamorphoses d’Ovide, représente le moment exact où Apollon atteint Daphné, qui commençait déjà à se transformer en laurier.

Pour mieux comprendre la sculpture, il est utile de rappeler brièvement le mythe d’Apollon et de Daphné : Cupidon, pour se venger d’Apollon, lança une flèche d’or sur ce dernier et une flèche de plomb sur Daphné, provoquant un amour intense chez le premier et un fort rejet chez la nymphe. Terrifiée, Daphné s’enfuit de son prétendant et, pour lui échapper, demande à son père de l’aider à changer de forme. Au moment où Apollo la rejoint, la nymphe se transforme.

Si vous regardez attentivement la sculpture, vous pouvez voir comment les pieds de Daphné s’entrelacent avec ses racines dans la terre, tandis que son corps commence à se remplir d’écorce et ses cheveux de feuilles. Les expressions faciales des deux protagonistes montrent pleinement le drame du moment.

Aujourd’hui, la sculpture est conservée à la Villa Borghèse, à Rome, avec d’autres œuvres qui ont fait l’histoire de l’art.

Le Baldaquin de Saint-Pierre

Cette œuvre, qui mélange des éléments sculpturaux et architecturaux, est située dans la Basilique Saint-Pierre de Rome. L’imposante verrière, composée de quatre colonnes salomoniques supportant un grand baldaquin, mesure près de 29 mètres et a été commissionnée par le pape Urbain VIII. Sa décoration riche, dans laquelle les éléments de la nature (tels que le laurier et les grappes) abondent, a servi d’inspiration pour de nombreuses œuvres baroques ultérieures.

Fait curieux, il convient de rappeler que le bronze utilisé dans la voûte provient du Panthéon de la ville d’Agrippa.

L’Enlèvement de Proserpine

Cette œuvre, conservée à la Villa Borghèse et réalisée à partir d’un bloc de marbre de Carrare, démontre une fois de plus la capacité du Bernin à saisir le drame du moment.

La sculpture, commandée par le cardinal Scipion Borghèse, est inspirée du mythe de Pluton et de Proserpine. Les amateurs de mythologie se souviendront que Proserpine (fille de Jupiter et de Cérès) a été capturée par Pluton (dieu des Enfers) sur les rives du lac de Pergusa, et emmenée de force aux enfers.

Le Bernin a saisi ce moment avec un grand réalisme et un grand sens du drame. L’un des détails les plus frappants, précisément en raison de son réalisme, est la main de Pluton tenant la cuisse de Proserpine.

L’extase de Sainte Thérèse

Cet ensemble sculptural situé dans la chapelle Cornaro de Santa Maria della Vittoria, à Rome, est l’une des œuvres les plus représentatives du baroque.

À cette occasion, le Bernin ne s’est pas inspiré de la mythologie, mais du Livre de la vie écrit par Sainte Thérèse d’Avila, pour recréer l’expérience mystique de la transverbération que la sainte décrit dans son récit.

Le résultat est une œuvre à forte composante théâtrale, dans laquelle on peut voir l’expression de la douleur et du plaisir sur le visage de la sainte alors que l’ange extrait la flèche dorée qui transperce son cœur. En contraste avec la couleur du marbre des deux personnages principaux, les rayons de soleil en bronze et la flèche dorée se détachent.

 

Enée, Anchise et Ascagne

Également conservé dans la Villa Borghèse, ce groupe de sculptures est l’une des premières œuvres du Bernin et, selon de nombreux historiens de l’art, la composition en forme de tour « montre » l’influence de son père.

Le groupe de sculptures, en marbre, mesure 2.20 mètres et représente une scène décrite dans le deuxième livre de l’Énéide de Virgile : le jeune Énée fuyant Troie avec son père âgé (Anchise) sur ses épaules, tandis que son fils (Ascagne) le suit de près.

David

Comme Donatello et Michel-Ange, le Bernin possède également une sculpture dédiée au héros biblique. Dans cette œuvre de 1,70 mètres de haut, le Bernin montre exactement le moment où le jeune David s’apprête à jeter une pierre sur le géant Goliath.

La position de David donne du dynamisme à la sculpture, tout en capturant la tension du moment. Cette tension est également accentuée par les gestes du visage, tels que le froncement des sourcils et la position de la lèvre inférieure.

Comme beaucoup d’autres sculptures, cette œuvre se trouve également dans la Villa Borghèse. Il n’est donc pas surprenant que pour la visiter, vous deviez organiser votre visite bien à l’avance et vous préparer de manière adéquate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close